C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3906 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 août 2022

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Un récit sans « O »

Naufrage …

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Reflets

Il advint que par manque d'eau, le sable prit la main sur la rivière, ne lui laissant plus aucune place. Les marchands se satisfaisaient d'une telle aventure qui allait faire leur affaire, les meilleures qui puissent être, afin de leurrer le client. La silice ne permet pas de s'abreuver dans un calice mais il est permis de passer le temps avec un sablier, manière certaine de trinquer à la santé des pénuries à venir.

Seules les centrales faisaient grise mine, l'échauffement les gagnait et nul dérivatif afin de calmer des esprits surchauffés. La vapeur prenait le large tandis que les rejets disparaissaient, devenant dans l'instant vapeur évanescente. La température ne cessait de grimper, il y avait de l'électricité dans l'air …

Puis le gaz s'en mêla, il ne fut plus permis de danser la java. L'élément aqueux se refusant à se mêler à la fête. L'été sans lui, l'estivant n'a plus envie d'un bain tandis que le plaisir du rafraîchissement le fuit. L'Ukraine ne peut être accablée de cette fuite du liquide de quand bien même quand les banques n'assurent plus les liquidités. La carte bleue n'explique pas le passage du pays à l'alerte générale.

Le feu passe au verre, il s'en prend aux arbres qui de mèche avec lui s'embrasent sans discernement. Les canadairs n'ayant plus rien à se mettre dans le ventre ne peuvent plus intervenir. Les lacs et les étangs aussi vides que les rivières, le pays n'est qu'un immense incendie. Le sable suggère d'asphyxier le brasier quand bien même le dragage demeure interdit.

Les experts de s'invectiver, une querelle de plus, une manière de faire les beaux sur les plateaux, l'envie de créer un débat sans haut. Les puisards n'assurent plus leur activité, les puits ne remplissent plus aucun seau, les rus restent à la rue, les fleuves prennent la fuite tandis que les rivières perdent pied.

Le cataclysme est en marche, il ne fallait pas s'afficher avec cette étiquette. Les seules liquidités appartiennent à l'univers de la finance, celui là-même qui ne peut assurer les impératifs vitaux de l'humanité. Sans manger, ça peut passer mais sans s'hydrater, la vie devient stérile. L'alerte a été déclenchée il y a belle lurette mais les humains y furent hermétiques.

Maintenant que le désastre est patent, rien ne change chez des esprits aussi secs que les ruisseaux. Une lettre a disparu de l'alphabet, elle n'est plus d'aucune utilité. Le désert va gagner la partie, la planète met la pluie à l'index. La Seine et le Rhin peuvent se désespérer, leurs semblables ne peuvent plus s'écrire.

La lettre qui n'est plus n'a pas que des désavantages. Le Président n'existe plus, l'assemblée n'a plus de légitimité puisque le scrutin ne permet plus d'exprimer un avis sur le bulletin. Les députés dépités, les sénateurs asséchés, les ministres prennent la fuite, cherchant à se réfugier dans des paradis fiscaux en faisant la queue afin de remplir leurs réserves en eau. Les climatiseurs du Qatar ne remplissent pas les vaches à eau des adeptes du tir au but.

C'est le terme des temps, plus rien ne sera de l'avant et de l'après. Le peuple tire la langue, la pépie est générale, la perte de l'eau a suivi l'assèchement de l'agent cardiaque. Les animaux partagent ce désastre, c'est le même bazar chez les végétaux. Une seule lettre vient à disparaître dans la nature et c'est la fin des légumineuses et du reste.

Je laisse ce récit en plan. L'encre s'assèche, ma langue se perd dans un ultime filet de salive. Plus rien ne va, seule la fin détend.

Fin.

Clichés de Cathy B

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard
Journal
Le milliardaire Kretinsky passe la corde au cou de « Libération »
Le renflouement du quotidien par le milliardaire tchèque marque un nouvel épisode dans le mouvement tectonique qui secoue le secteur : la concentration sans précédent aux mains de quelques milliardaires s’accélère. L’aide apportée au quotidien par le milliardaire tchèque se fait dans des conditions drastiques.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit