C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3818 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 mai 2022

Racolage et Parachutage

La stratégie de l'effraction

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

" Tiens, un point de chute ! "

Un ex ministre en mal d’implantation locale et de reconversion décide de sauter sur le Gâtinais, zone si proche de la Capitale qu'il n'aura pas grands efforts à faire pour retrouver ses marques. L'aventure n'est pas nouvelle pour tous ces rats de ministère qui découvrent au dernier moment qu'une bonne circonscription est nécessaire pour survivre encore un peu. D'autres avant lui se sont ainsi jetés dans le vide, parvenant souvent à retomber sur leurs pieds, tant l'électeur est flatté de glisser un nom connu dans l'enveloppe au détriment d'un voisin qui œuvre véritablement sur le terrain.

C'est donc la notoriété médiatique qui doit faire la différence. Pour cela tous les moyens sont bons tandis que les réseaux sociaux permettent de mettre en scène la greffe. Jean-Michel au supermarché, Jean Michel à la fête, Jean-Michel dans la rue, Jean-Michel au marché. Il convient de s'extasier de la proximité de ce monsieur qui avait jusqu'alors une si grande responsabilité qu'il passait ses nuits et ses jours rue de Grenelle à l'exception de quelques crochets salutaires par Ibiza.

Pour dérouler un tapis rouge à l'important, quelques comparses espérant sans doute bénéficier d'un ruissellement futur pratiquent alors un racolage indigne auprès de leurs connaissances, leur demandant de devenir amis avec cet inconnu sans fierté. C'est une pratique courante dans les réseaux sociaux, une forme d'adhésion ou d’affiliation par un simple clic. C'est aussi insupportable que le démarchage téléphonique.

J'ai donc signalé à ce militant du clavier que pour moi cette pratique était exécrable, misérable, totalement insignifiante à vrai dire, lui conseillant de prendre la plume pour écrire un article vantant les mérites supposés de son champion. Il est vrai qu'une telle proposition relève de l'impossible, le premier n'ayant sans doute aucun argument à coucher sur le papier tandis que le parachutiste est dépourvu du moindre mérite.

Ce racolage n'est certes pas nouveau et d'autres ont indisposé bien des internautes avec cette effraction sur leur écran, mais cette fois, c'est pour un monsieur qui se prétendait il y a peu, garant de l'éducation, de la jeunesse et des sports. J'eusse espéré plus de hauteur, plus de dignité de la part de ce monsieur qui arrive chez les ploucs et suppose que ses pirouettes gymniques ont suffi à obtenir l'adhésion des gogos.

Curieusement, alors qu'il est provisoirement ou définitivement libéré de sa lourde responsabilité, il passe ses vacances dans la région de Montargis. Un changement radical pour qui aimait les mérites du soleil espagnol. Pauvre pantin dérisoire qui a besoin d'un comparse pour obtenir des amis et des soutiens, des admirateurs et d'éventuels électeurs. Tomber si bas ne devrait pourtant pas le surprendre, c'est là le principe même du celui qui saute dans le vide.

Je vous invite donc, où que vous soyez, à refuser de répondre à une demande de la sorte sur la toile, à envoyer balader l'inconnu qui vous demande d'adhérer à une candidature quelconque. La démocratie véritable n'a rien à voir avec ces pratiques de maquignon ou de mère maquerelle. Le débat ce n'est pas l'étalage, l'affichage, le jeu illusoire des images factices.

Profitez donc de l'aubaine, si vous êtes dans la quatrième circonscription du Loiret, pour botter les fesses de cet impétrant improbable, déplacé, détestable. D'autres du reste, méritent pareil traitement quand leur image ne cesse de circuler sur les réseaux sociaux. D'un candidat, nous attendons des actes, des paroles, des idées (pardon, ceci risque d'être impossible) et pas uniquement des clichés qu'ils soient photographiques ou bien textuels.

Aux urnes citoyens, votez pour qui vous voulez pourvu que ce soit pour un Candidat d'Implantation Contrôlée et Durable. Laissez partir en torche les filles et les fils de l'air, d'où que ces canailles viennent.

À contre-sens.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu