C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3815 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 mai 2022

Faire du neuf avec du vieux

La transition c'est la récupération.

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'art du recyclage des vieilles badernes ...

Vous allez voir ce que vous allez voir ! Nous allons tout changer, nous avons compris et il a suffi d'une révélation, certainement céleste, pour que le petit banquier devienne à son tour un adepte de la lampe à huile. Hélas, pour notre malheur et surtout celui de la planète, ce sont avec ceux qu'on nomme depuis toujours les « Grosses huiles ! » qu'il entend réaliser ce nouveau prodige.

Faire du neuf avec ceux-là, ce n’est certainement pas la meilleure manière pour changer véritablement. Le Président nouveau ne sera que le calque du précédent, une copie difforme qui n'a même plus le mérite de surprendre et d'irriter, de laisser croire et d'attendre pour voir. Désormais nous savons que les plateformes d'éoliennes en haute mer qu'il promet seront alimentés par le vent de ce moulin à paroles creuses.

Sa transition n'est qu'une illusion, un habillage vert pour les oripeaux d'un monde qui court à la catastrophe. Le gentil banquier, la main sur le cœur, nous promet le tout électrique pour que nous continuions joyeusement à foncer dans le mur climatique. Ses belles centrales vont irradier un peu plus encore en ayant l’air cependant de régler de manière spectaculaire le problème jusque-là insoluble des déchets nucléaires

Pour que ceux-ci qui perdent toute nocivité pour les générations futures, il suffit d'accélérer la disparition de l'espèce humaine de la Planète. Il faut sortir des grandes écoles pour avoir pensé une solution aussi radicale. J'avoue mon admiration devant ce tour de force en prise directe avec la grande catastrophe.

Quitte à accélérer le mouvement, plaçons des bornes électriques partout sur tout le territoire, pour qu'avant le grand clash final, nous puissions nous enivrer de cette mobilité si douce que les métaux se font rares sur la planète, que la croissance pourra nous pousser un peu plus vers la fournaise tandis que les amis du gentil président Vert continueront d'accumuler des fortunes qui leur seront de peu d'utilité au moment du grand clash final.

Parlons-en de ces maudites centrales pour que chacun puisse recharger ses batteries. Déjà la Loire manque d'eau, c'est à pleurer de la voir se traîner ainsi si tôt dans la saison, se perdre dans le sable et les plantes invasives. Le barrage de Villerest ne sera pas à la hauteur pour refroidir l'ardeur des tours de la fournaise nucléaire. Alors, discrètement, EDF creuse le sol pour aller puiser dans les nappes très profondes, cette eau qui calmera leurs monstres surchauffés.

Tout va bien, l'eau va nous faire défaut. Nos chers dirigeants s'altéreront à leur rivière de diamant et à toutes les liquidités placées ici et surtout ailleurs. Je doute qu'ils s'en portent mieux que la faune et la flore en voie de déshydratation. Mais ceux-là n'ont aucune vision à long terme, aucun véritable souci de l'avenir au-delà des plans comptables.

Leur neuf ce n'est pas du mieux bien au contraire, c'est du pire pour beaucoup et provisoirement du cash pour quelques temps et une minorité. Le banquier n'a pas changé, c'est le même en pire, sa conversion écologique est un simple travestissement de son dogme libéral. Nous avions trois ans pour inverser notre terrible course dans le vide, nous héritons de cinq nouvelles années d'accélération de la déraison technologique.

Pourquoi le lui reprocher du reste puisqu'il est l'expression de votre volonté collective de ne rien changer, de vous équiper toujours plus, de profiter jusqu'au bout d'un mode de vie qui ruine la nature, condamne toutes les formes de vie et obère définitivement l'avenir. Vous l'avez voulu ce jeune homme qui vous leurre sans honte, vous allez en avoir pour votre illusion. Son neuf sera notre point fatal, le grand saut dans la fournaise. Passé sa Borne, il n'y aura plus de limite !

À contre-feu.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison