Le Pro-G morbide

Drôle d’Amish

La Lampe à graisser la patte ...

 

a1

C’est en voyant sortir un mauvais génie d’une lampe à huile que la vie de Fripounet, celui qui fut jadis un gentil Amish, bascula du tout au tout. Il comprit soudainement que refuser le progrès risquait fort de le condamner à la survie tandis qu’autour de lui, il n’y aurait plus que désolation et tourments. Il fallait se montrer singulièrement égoïste pour prétendre survivre en harmonie avec la nature tandis que le reste de l’humanité allait basculer dans l’univers décrit par Orwel dans son célèbre roman : 1984.

Fripounet qui, s’il n’aimait pas lire, savait compter, eut une révélation, une lumière diront les esprits éclairés. Il lui appartenait d'accélérer le processus mortifère afin que la grande extinction de l’espèce se passe sans encombre. Vivre à la bougie et loin des délices que l’ère industrielle avait apportés à ses voisins lui avait donné cette acuité si particulière qui caractérise les initiés. Il savait sans même s’être renseigné ni avoir consulté des études savantes.

Fripounet croyait, le génie de la lampe lui avait insufflé ce souffle puissant qui l’avait mis directement en communication avec ses compagnons de route : les dieux de l’Olympe. C’est upiter en personne qui lui glissa à l’oreille le plus sûr moyen de réaliser son grand et noir dessein. « J’ai un projet pour toi, mon ami. C’est toi qui vas répandre sur les hommes les merveilleuses et salutaires ondes de la 5 G »

Fripounet dans sa soudaine conversation à l'adoration numérique venait de faire un pas de géant, passant de la lettre manuscrite à la communication immatérielle grâce à la 5G. Il se prosterna vers les cieux, mit un genou à terre et une main sur son portefeuille : « Qu’aurai-je à gagner dans cette aventure ? » demanda-t-il à cette voix céleste. Tout Amish apostat qu’il était, il n’en était pas moins vénal et cupide.

Jupiter lui envoya toute une troupe de crypto-influenceurs, représentants de l’ombre, des adeptes du lobbyisme : une curieuse pratique qu’il ne tarda pas à apprécier tant elle se montrait lucrative et pourvoyeuse d’avantages multiples. Il se vit couvrir de leurs bienfaits et de tous les arguments nécessaires pour imposer leur technologie sur la planète. Qu’importe si ceux-ci étaient chinois, l’indépendance et la sécurité importent peu quand il s’agit de mettre un point fatal à la liberté du peuple.

C’est ainsi que Fripounet donnait soudain crédit à une curieuse rumeur qui circulait dans des milieux interlopes s’étant fait la spécialité de répandre des informations douteuses. La 5G combinée au vaccin mondial, allait permettre de mettre sur écoute et sous contrôle la population mondiale. L’empressement de Fripounet, son désir de brûler les étapes, son refus d’examiner les études scientifiques, tout cela donnait corps et consistance à l'impensable complot supposé.

Semer le trouble dans des esprits fragiles et apeurés, il avait connu ça dans son ancienne communauté. Il savait que de tels revirements spectaculaires entraînent sidération et confusion dans les esprits. Il aurait carte blanche pour imposer ses vues et trouverait dans le même temps des arguments pour réduire à néant les récriminations de ses anciens compagnons Amish.

Le plan machiavélique allait pouvoir se mettre en place. Fripounet se frottait les mains sans se moucher du coude. Ni état d’âme ni éthique ni morale dans cette conversion spectaculaire. Une volonté sournoise d’imposer ses vues sans la moindre concertation. La toute puissance si chère à ceux qui par nature, aiment à trahir les leurs et à gruger tous les autres. Un faux Amish en somme !

Le mauvais génie refusa de revenir dans sa lampe à huile. L’irréversible était en marche, il n’était plus temps de reculer, l’irrémédiable était dans la logique terrifiante de ce Pro-G morbide.

Aladdinement sien.

a2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.