Classe découverte Acte 5

La Loire enchantée

Carnet de bord

1951-ruines-de-l-abbaye

L’histoire de France se perd parfois sur les sables de Loire. Clovis et ses moines Cénobites de Micy construisirent les légendes qui installèrent le pays dans le catholicisme. Le dragon de la roche Béraire, la Coulouvre des marécages de Meung sur Loire sont venus détrôner les croyances celtes. Aignan, quelque temps auparavant avait bouté les Huns de la cité, mais son exploit sera effacé par celui d’une charmante Pucelle qui fit tourner toutes les têtes orléanaises.

ob-61607a-la-chapelle-st-mesmin-dsc02325

En quittant la Loire et son Canal, nous savions que nous allions la retrouver plus tard en son musée de la Marine et surtout en son Ombilique Sacré des Gaules. Centre druidique des Celtes, Saint Benoît et Germigny devinrent des pôles de diffusion de la foi et plus encore de la culture. Le rôle essentiel de Théodulf vaudra bien quelques récits tandis que son apport mériterait bien des éloges.

oratoire-germigny-des-pres

En revenant à Saint Père, auprès de la croix Saint Nicolas, vous replongerez dans la tradition, les croyances anciennes et l’histoire de la Marine de Loire. C’est ainsi que les élèves pourront achever leur fûtreau et honorer ainsi le Classement au Patrimoine Universel qui débute précisément ici. Il ne leur restera plus qu’à écouter les histoires de l’autre côté du Pont, d’un château qui fit la gloire de Sully sur Loire.

index

Pour achever ce parcours ligérien, quoi de mieux que de laisser dans les têtes et les cœurs une chanson. Le groupe LaBouSol offre alors aux enfants cette opportunité afin de rentrer à l’école en chantant la Loire.

 

Où vas tu marinier ? © C'est Nabum

 

Où vas-tu ?

 

Où vas-tu marinier

En si bel équipage ?

Où vas-tu naviguer

Loin de ce beau rivage ?

 

Je vais bien loin d'ici

Dans des pays nouveaux

Ces belles colonies

Loin de nos vieux châteaux

J'embarquerai à Nantes

Je laisse notre Loire

Pour de nouvelles amantes

Et de grandes histoires

 

Je reviendrai plus riche

Et au bout de mon âge

Je serai bien moins chiche

Comme le prétend l'adage

Tu rêves bel ami

De contrées merveilleuses

De trésors, de rubis

D'aventures glorieuses

 

Tu trouveras bien pire

Que nos pauvres chagrins

Des loups et des vampires

Qui ne sont pas humains

Des monstres sans pitié

Vendant des esclaves

Et pour les transporter

Les enchaînent à la cale

 

Je reste donc ici

Pour vivre mon histoire

Blotti contre ma mie

Ma si belle amie Loire

Tu seras plus heureux

Il te faudra m'en croire

On ne peut vivre mieux

Qu'en notre Val de Loire

 

Où vas-tu marinier

En si bel équipage ?

Je me suis marié

Dans notre beau village

ma-lanterne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.