C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3609 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 nov. 2021

Pas moyen de baver

Quand les carcalaudes vont à la foire aux lumas

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Farce sans coquille

Jusqu'alors, les carcalaudes vivaient des jours paisibles bien à l'abri sous leur coquille. Allant d'un seul pas sur un terrain glissant par la seule force de leur détermination, en prenant le temps de jouir de l'existence, ces bêtes hermaphrodites ne se posaient guère de question.

Elles avaient jusque-là anticipé les évolutions d'une espèce terriblement invasive qui se prit même le caprice de les accommoder en persillade. Face à cette terrible prétention, l'espèce en bava du reste des ronds de chapeau trouvant que l'ail leur donnait parfois fort mauvaise haleine. Mais qu'importe cette indigeste manière d'achever son existence, pour le reste, l'animal vivait heureux sous son colimaçon.

Anticipant les transformations d'un monde en perpétuelle évolution, dès leur création nos gentils lumas firent le pari de la construction en dur tandis que les humains en étaient encore aux cabanes et abris de fortune. Seules les grottes qu'ils investissaient parfois pouvaient rivaliser avec cette carapace qu'ils portaient sur le dos.

Quand ceux qui vont debout sur deux jambes imitèrent ceux qui n'en ont qu'une, lorsque la caravane vit le jour, les carcalaudes se félicitèrent de cet emprunt. Ils ne perçurent pas au contraire qu'il y avait là une odieuse tentative de plagiat d'autant plus insupportable que tout cela allait comme sur des roulettes. Pour nos amis gastéropodes, c'était le début de la soupe aux limaces...

Tout s'accéléra fort vite à commencer par la vitesse de déplacement de cette curieuse imitation, certaines pliables, d'autres juchées sur des châssis autonomes. Pire même, ces individus allaient à travers la campagne lors de la période estivale, justement après la fin de la période du premier avril au 30 juin qui en interdit le ramassage.

Les malheureuses bêtes voulurent signaler leur détresse en envoyant des signaux d'alarme. La nature les ayant équipées depuis toujours d'une paire d'antennes, elles imaginèrent possible de mener une grande opération de communication. Hélas, mille fois hélas, le monde ayant subi un coup d’accélération, les nomades avaient quant à eux franchi une nouvelle étape : ils étaient passés à la parabole.

Devant l'impossibilité pour nos amis les escargots de se mettre au diapason, leurs protestations restèrent lettre morte. Ils durent se rendre à l'évidence, plus personne ne pouvait capter leurs plaintes émises en grandes ondes, une modulation qui depuis belle lurette n'était plus audible. Il leur fallait trouver un nouveau moyen de pression ou bien accepter d'être écrasés ou bien dévorés tout cru.

L'un deux, un meneur, un petit escargot des bois à la coquille jaune et noire prit les rênes de la contestation. Il suggéra à ses compagnons d'investir les ronds-points. L'idée fit long feu, d'une manière générale, les cagouilles ne goûtaient guère aux géraniums tandis que des individus portant gilet jaune virent d'un fort mauvais œil ce plagiat.

Le meneur revit ses plans. Il se dit qu'une grande manifestation populaire, un immense rassemblement festif pouvait attirer l'attention des médias sur la cause des gastéropodes. Il suggéra d'organiser à la Courneuve, la fête de Luma. Une fois encore, il fit fausse route. Le temps de se rendre en Seine Saint Denis ce qui nécessita beaucoup de temps pour tous les militants – ils se déplacent à la vitesse de 6 cm à la minute -, la fête venait d'être déménagée en Essonne.

Les escargots une fois encore durent se rendre à l'évidence, personne ne tiendrait compte de leurs récriminations. Ils avaient beau en faire des salades, les humains avaient du persil dans la cochlée et n'entendaient rien. Qu'on les nomme carcalaudes, cagouilles, lumas ou bien calimuchons, pas moyen de baver. Pour elles ou bien ils, c'était cuit ! Comme elles n'étaient pas à prendre avec des pincettes, se recroquevillèrent dans leur coquille et tournèrent le dos à ce monde désolant !

À contre-pied !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel