C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3818 Billets

1 Éditions

Billet de blog 26 mai 2022

L'écran blanc

Même pas moyen de griffonner.

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour jeter l'encre.

Jadis, l'auteur en mal d'inspiration pouvait encore jouer du crayon ou de la plume pour chercher dans le griffonnage le déclic qui mettrait en branle son processus créatif. Imaginez donc l'insupportable confrontation avec un écran qui demeure vide, face à un clavier qui a une drôle de touche. Pire encore, nul reflet n’incite le malheureux si peu créatif à se tourner vers les reflets de l'autofiction. Ce blanc ne le regarde pas dans les yeux, il le laisse à sa vacuité sans lui venir en aide.

Que faire dans pareil cas pour remettre le pied à l'encrier ? La tentation est grande d'aller quérir sur la toile ce déclic qui fait défaut au risque de participer à l'insupportable gaspillage énergétique. L'idée du reste n'est pas fameuse. Que faire de tous ces chats qui minaudent en compagnie de leurs maîtres, béats d'admiration ? Que penser de tous ces plats expliqués par le menu que nous servent ceux qui ne veulent pas rester sur leur faim sans en faire partager la terre entière ? « Est-ce là une manière astucieuse de lutter contre la malnutrition ? »

Devant cette page blanche, il n'est pas aisé de marcher sur des œufs sans briser la coquille. Dans pareil cas, le clavier se couvre de nids de poule, de dos d'âne et de chausse-trappes qui ne sont plus indexés à une lettre ou bien un signe. L'azerty perd toute signification tandis que seule la barre espace atteste du vide qui se joue en cet instant douloureux.

Puis, à force de volonté, l'écrivaillon décide de se lancer au hasard, de compter sur sa bonne fortune pour qu'une écriture automatique lui offre un fil à dévider. L'espoir est de courte durée, le correcteur vient semer et souffler cette petite lueur vacillante. Il se permet de le mettre sur une autre voie, lui qui justement est incapable de retrouver sa voix intérieure, cette petite musique qui habituellement guide son esprit. Ses doigts refusent obstinément de se faire le prolongement d'une pensée en panne sèche.

Un petit clic le sort de sa torpeur. Insidieusement, il est resté branché avec un réseau social. Un message vient titiller son imaginaire, il ne prend pas la peine de répondre à cet inconnu, ami virtuel, qui le remet sur le droit chemin. Il revient promptement à son écran blanc, espérant mettre en blanc ce fil ténu qu'il vient de percevoir.

Un titre apparaît alors comme une évidence : « Écran blanc » en réponse à ce merveilleux conte sur la page blanche d'un auteur dévoré vivant par son encrier. Le tâcheron des mots s'évertue alors à ne pas singer ce récit, à surtout s'éloigner de sa dimension surréaliste. Il s'attache à rester très terre à terre, ce qui n'est pas une excellente idée quand tout ceci est destiné à une vague qui ne connaît jamais de creux.

Ces mots s'enchaînent laborieusement. Le blanc se noircit sans nuance, le clavier se refuse à se faire aérien. Les phrases s'enchaînent sans se déchaîner, sans souffle ni imagination. Il remplit sa mission, simple assuétude sans raison, sans saveur ni valeur. Il tape, espérant achever sa page alors que depuis longtemps déjà il a découragé les derniers courageux lecteurs.

Ce sera un matin pour rien, un texte sans intérêt, un récit qui se dilue dans un espace au vide sidéral. Il est préférable du reste de jouer de la touche fatale, celle qui d'une simple pression effacera tout ce verbiage dérisoire. Le blanc est parfois plus éloquent que ces misérables nuances de gris qui se perdent entre les lignes.

Laborieusement, le mot de la fin se profile cependant au bout de cette page que le malheureux s'est refusé d'abolir. Il se persuade que ce moment d'incertitude rassurera ceux qui ne cessent de vanter sa faculté créatrice. Oui, il n'échappe pas au manque d'inspiration, voilà qui nous rassure. Pourtant, il trouve quand même un subterfuge pour faire illusion. Quelle vaine prétention dérisoire…

À contre-vide.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale