Fièvre jaune en Sologne

Une situation préoccupante

La nouvelle Pompadour

 

 

Farce © C''Nabum

La nouvelle ne fait pas encore la UNE de nos médias de la peur mais ça ne saurait tarder. Une nouvelle souche virale aurait fait son apparition en Sologne. Pour être plus précis, c’est au pied de certaines essences d’arbres que seraient apparus les premiers indices de ce qui, en Sologne, pourrait bien être apparenté à une nouvelle épidémie.

Le premier symptôme évident est la brusque augmentation des cas fébriles. Les Solognots, habituellement gens placides, sont soudain pris de frénésie. Une agitation incontrôlée les pousse à se mettre en mouvement non sans curieusement dissimuler à leurs voisins, leur destination exacte. D’après certains observateurs, les malades se mettent à errer de manière erratique dans les bois, cherchant à se mettre à couvert.

Les écureuils ont été montrés du doigt. L’animal est, c’est de notoriété publique, couvert de puces. Ce parasite a dans notre histoire été à l’origine de fléaux sanitaires devant lequel notre Covid19 passe pour un misérable amateur. C’est donc avec une extrême vigilance que des scientifiques se sont déployés pour examiner les petits rongeurs à la queue en panache.

Armelle Taillandier Armelle Taillandier

Les laboratoires pharmaceutiques n’ayant rien de sérieux à se mettre sous la dent, la rumeur enfla de manière démesurée. L’ignorance est toujours propice à la diffusion de nouvelles, toutes plus folles les unes que les autres. Le ministère de l’intérieur, toujours prompt à saisir la balle au bond, surtout avec un LBD, en a profité pour interdire l’accès des forêts dans ce secteur à risque.

La présence de nombreux étangs donc de moustiques, incite certains à se pencher sur l’histoire locale. Les vieux fantômes du paludisme et de l’ergotisme, maladie affectant l'humain et les animaux herbivores résultant d’une intoxication par ingestion d'alcaloïdes issus de l'ergot du seigle, ressurgissent soudain. La terreur s’empare du préfet qui veut faire donner l’armée comme au temps de la révolte des Sabotiers de sinistre mémoire pour le pouvoir.

Le Président en personne s’est saisi du dossier. Il n’est pas question que la France soit à l’origine d’une nouvelle pandémie mondiale dont on ignore à ce stade la morbidité. Pour l’heure, les hôpitaux de la région ne signalent aucune recrudescence de cas suspects. Seuls quelques patients victimes d’intoxication alimentaire ont du être hospitalisés. Mais dans ce dossier, il convient de marcher sur des œufs car c’est précisément la très nette augmentation d’achat de cet ingrédient qui a mis la puce à l’oreille aux épidémiologistes qui depuis peu n’étaient plus les vedettes des plateaux Télé.

Armelle Taillandier Armelle Taillandier

Un nouveau groupe d’experts a été mis en place au palais. Les premières conclusions de cette cellule ont établi une apparentée troublante entre l’usage d’un panier en osier et d’un couteau et la propagation de cette fièvre jaune mystérieuse. Sans plus tarder, l’interdiction du panier a été promulguée sur l’ensemble du territoire national. D’autre part, les brigades de gendarmerie locales ont été invitées à arrêter et à fouiller tous les véhicules circulant en Sologne.

Il apparaît clairement à ce stade de l’enquête que certains individus rentrent chez eux avec des paniers remplis des mystérieuses trompettes jaunes. Il va sans dire qu’ils furent immédiatement verbalisés et se firent confisquer l’objet du délit. Un de ces individus avant son incarcération a réussi à prévenir des lanceurs d’alerte. Il affirme porter le chapeau tout autant qu’être victime d’un affreux complot fomenté depuis la Capitale.

Des journalistes indépendants ont trouvé une explication plausible. L’objet du délit ne disposerait que d’un seul pied, ce qui d’après les élus de La République En Marche constituerait une évidente provocation. Cette assertion pour fantaisiste qu’elle soit prouve à quel point nos responsables marchent sur la tête. La réalité est beaucoup plus prosaïque, la femme du Président est une grande amatrice de girolles et a souhaité en acquérir l’exclusivité.

Armelle Taillandier Armelle Taillandier

La Pompadour raffolait des asperges pour mille et une raisons qu’il est convenable de taire. Notre bonne marraine du Panda envisage de la détrôner dans le cœur des Français. Ce petit caprice saisonnier lui en donnera sans doute l’occasion. On ne fait jamais d'omelette sans casser les gueux.

Girollement vôtre.

Illustration Armelle Taillandier

carte-logo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.