C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3662 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 nov. 2021

La souris parasitée.

Petite puce deviendra grande.

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le grand bug

Une puce désirant crever l'écran fit le choix d'investir une souris. Le choix était judicieux. Elle aurait pu se tromper et aller séduire un mulot : l'erreur est permise, d'autres l'on fait avant elle. Mais la demoiselle était branchée, elle se tenait au courant des dernières évolutions dans l'univers des parasites.

Redoutant de ne pas atteindre seul son grand dessein, elle unit ses forces avec un virus. L'histoire ancienne lui aurait soufflé de choisir un rat pour frapper plus encore les esprits et l'imagination. Elle se refusa d'autant plus à ce choix que depuis qu'elle était toute petite, les siens la traitaient de peste.

Refusant de voir tout en noir, elle opta pour une souris blanche, un animal de laboratoire au poil luisant et à la mine agréable. Elle se persuade qu'ainsi, elle ferait une entrée retentissante dans l'univers numérique. La puce, flanquée d'un virus sournois s'installa donc sur son hôtesse à son insu. La chose est courante dans cette espèce.

Pourtant, en dépit de cette installation clandestine, la puce eut rapidement le sentiment qu'entre elle et la souris, le courant passait. Une intuition qui ne se fondait sur rien mais qui avait le mérite de la conforter dans son choix. Par contre, du côté du virus, elle sentait bien que le malheureux avait du vague à l'âme, un manque d'entrain assez inexplicable.

Dans le laboratoire, la souris fut choisie pour une nouvelle expérimentation. Elle allait durant quelques jours, se nourrir exclusivement de pommes. On peut s'interroger sur les objectifs d'une telle démarche même si nous ne disposons pas d'assez de recul ni de connaissance pour critiquer les scientifiques.

Quand la souris entama la pomme, il se passa soudain un phénomène qui interroge encore les observateurs. Le virus qui jusque-là s'était mis en sommeil, pénétra le fruit jusqu'au trognon. Puis, arrivé au cœur de ce fuit, il se glissa dans un pépin. Une mutation s'opéra tandis que dans l'esprit viral, germa une curieuse idée.

Le virus en fut totalement transformé. Il revint sur la puce, s'attaquant à son système immunitaire. La pauvrette se sentit défaillir. Elle n'était plus en capacité d'agir sur la souris. Les responsables du programme scientifique qui observèrent ce phénomène à la périphérie de leur expérience, décidèrent de provoquer un PC de crise.

À l'instant de sa mise en place, la souris fut victime d'une intolérance alimentaire. La pomme ne passait plus. Elle fit un rejet spectaculaire, vomissant tripes et boyaux. Elle fut mise sous perfusion dans la confusion générale tandis que la puce vérolée se mit à prendre totalement le contrôle du centre nerveux du petit rongeur.

La puce prenant le contrôle de la souris, la première observation laissa les scientifiques pantois. La souris perdit sa queue sans qu'aucune donnée objective puisse expliquer ce phénomène. Puis, ayant désormais des déplacements erratiques dans le labo, le petit animal prit la poudre d'escampette en s'échappant par une fenêtre ouverte.

La puce, quoique totalement passive dans ce processus, venait de réaliser son rêve. Elle avait crevé l'écran. Par contre, elle ne put en jouir pleinement. Les responsables du laboratoire de recherche soucieux de ne pas laisser en liberté dans la nature, cette souris incontrôlée, lancèrent à sa poursuite une troupe de chat.

Bien vite, un vieux matou mit fin à la fugue de la souris blanche. Pour la puce, le virus et le petit rongeur, l'aventure s'arrêta là. Par contre, il se murmure dans les milieux autorisés qu'une nouvelle souche de chats aurait depuis fait son apparition. Des félins s'en prenant exclusivement aux souris d'ordinateur qu'ils dévorent sous les yeux ahuris des utilisateurs de la chose.

À contre-point.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles