Le pouvoir secret du groupe Bilderberg

Qui gouverne le monde? Les présidents, les rois, les dictateurs, les multinationales ou le groupe Bilderberg?

Qui est le groupe Bilderberg?

Tout a été fait, par ce groupe, pour cacher son existence et rester secret.

Le groupe Bilderberg se réunit, annuellement, pour des réunions secrètes avec les personnes « puissantes » européennes ou nord américaines, depuis 1954. Ces réunions sont nées dans un contexte de guerre froide pour resserrer les liens entre l’Europe et les nords américains. (1)(2)

Les participants surnommés « les maîtres du monde », selon le journaliste Luis Gonzalez-Mata (3) sont des chefs d'Etat, ministres, patrons de banque, PDG de multinationale (ex: Bile Gates), militaires, spécialistes de la sécurité internationale, universitaires, représentants d'organisations internationales (ex: FMI, Banque mondiale) et des journalistes. (4)

Cette année, la réunion secrète annuelle eu lieu du 30 mai au 2 juin 2019 en Suisse, à Montreux, dans un hôtel de luxe situé sur les rives du lac Léman. (5)

Qui a été invité, cette année?
Parmi les 130 participants, https://www.bilderbergmeetings.org/meetings/meeting-2019/participants-2019 il y a eu le gendre et conseiller du président américain Donald Trump (J. Kushner), le secrétaire général de l’Otan (J. Stoltenberg), le Premier ministre néerlandais (M. Rutte), la ministre allemande de la Défense (U. von der Leyen), l’ancien président de la Commission européenne (J. M. Barroso), la directrice de l’Unesco (A. Azoulay), l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger,...

...et notre ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Ont participé aussi à cette réunion des chefs de grandes entreprises, (ex: PDG de Total, d’Axa), de grandes banques (ex: Credit Suisse), et des intellectuels, etc.

Et, il y a eu une visite « surprise »! Oui, cette réunion ultra secrète a ouvert ses portes à Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain de Donald Trump. Mike Pompeo est aussi ancien directeur de la CIA et n'exclut pas de se présenter à la Maison Blanche à l’avenir. (5)(7)

Toutes ces personnes ont des postes clefs des pouvoirs, de la politique, de l’économie, de la défense militaire et de la connaissance. Leur capacité d’influence sur le monde est énorme.

 

De quoi ont-ils parlé cette année lors de leur réunion secrète?

https://www.bilderbergmeetings.org/press/press-release/press-release
Sur le site du Bilderberg est écrit qu’ils se sont réunis pour parler des thèmes suivants : « quelle suite pour l’Europe ? », « les réseaux sociaux comme arme », « un ordre stratégique stable », « changement climatique et développement durable », « la Chine », « la Russie », « le futur du capitalisme », « le Brexit », « l’éthique dans l’intelligence artificielle », « l’importance de l’espace » et « les cybermenaces ».

C’est à dire qu’ils parlent de sujets en rapport avec le monde. Sujets qui nous concernent tous.

 

Pourquoi les journalistes n’ont pas le droit d’informer sur ce qui se passe dans ces réunions?

Sur le site du groupe Bilderberg est écrit « La réunion est fermée aux reporters afin d'encourager le plus haut degré d'ouverture et de dialogue. » (8) Pourtant ces participants sont des personnes le plus souvent publiques ayant l’habitude des journalistes. Alors, pourquoi les encourager au « plus haut degré d’ouverture et de dialogue »? Est-ce à dire qu’on les mets en conditions de parler plus que ce qu’ils ne feraient en situation « normale »? Des journalistes (ex: C. Ockrent, J.M. Colombani, L. Joffrin) peuvent être invités mais sans autorisation de révéler quoi que ce soit de ces réunions! (9)(10) Est-ce déontologique de la part de ces journalistes d’accepter ce silence alors que leur devoir, mentionné dans la Charte de déontologie de Munich (qui est une référence européenne concernant la déontologie du journalisme), est de “défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique”? Ces journalistes pourront toujours objecter qu’ils participent à ces réunions en tant que personne. Argument peu probant, car à côté de chaque nom dans la liste des participants est mentionnée la profession. Si ça n’avait pas d’importance, pourquoi écrire les professions dans cette liste?

Plus largement, la presse officielle française (invitée ou non) parlent peu ou quasiment pas de ces réunions secrètes. En effet, c’est seulement en 1979 qu’un journaliste révéla l’existence du groupe Bilderberg, soit 25 ans après sa création. Le groupe Bilderberg est vraiment doué pour le secret! En France, pour la dernière réunion de 2019, sur internet, je n’ai trouvé qu’un seul article de la presse officielle française, dans Le Point. (11) Pourquoi ce silence? Par censure, autocensure? C’est tabou? Il y a pourtant des informations en accès libre, sur le site du groupe Bilderberg.
Peut-être, il y a-t-il un lien avec le fait que la presse officielle française est détenue dans sa quasi totalité par une dizaine de milliardaires, ou le fait que la France n’est que 32ème au classement mondial de la liberté de la presse en 2019. (12)(6)

Résultat: ceci contribue à invisibiliser ces réunions secrètes et, donc, à jouer le jeu de la discrétion tant voulu par ce groupe de « puissants ».

 

Est-ce que ces réunions secrètes sont un problème?

Il n’y a rien de répréhensible à ce que des personnes de différents pouvoirs se réunissent. L’idée de rassembler des personnes venant de divers horizons pour qu’elles réfléchissent ensemble aux problèmes mondiaux actuels est même intéressante.

Ce qui est, à mon sens, condamnable c’est que le citoyen, le peuple (n’étant pas informé par les journalistes de ces réunions et de leur contenu) n’ont aucun moyen de contrôle pour savoir si leurs dirigeants politiques, détenteurs d’informations d’États, n’outrepassent pas leurs droits et devoirs dans ces réunions secrètes. Peut-être que ces dirigeants trahissent des secrets d’Etats. Peut-être se laissent-ils corrompre. Peut-être se laissent-ils influencer. Peut-être il y a-t-il des conflits d’intérêts. Il n’y a aucun moyen de vérifier ce qui s’y passe.

Par exemple, pourquoi des ministres européens vont discuter avec des « puissants » nord américains (dont M. Pompéo) de la question « quelle suite pour l’Europe? »?
Est-ce que les américains viendraient dire aux européens ce qu’ils doivent faire à l’avenir en Europe? La question se pose d’autant plus, que, selon des archives déclassées, la CIA a été nommée marraine du club Bilderberg. (3)(14)

Il ne faut pas s’étonner si le secret entourant ces réunions fait émerger des théories conspirationnistes. Des Hommes puissants, ayant de grands pouvoirs, de grandes fortunes, avec des intellectuels de haut vol, réunis secrètement pour parler du monde, c’est logique que ça interroge sur leurs intentions et leurs objectifs. De plus, la cooptation, le lieu de réunion publié juste quelques jours avant la date de réunion, les nombreuses forces de l’ordres pour sécuriser les alentours de ces réunions, l’interdiction pour les participants de divulguer le contenu de ces réunions, l’absence de compte rendu publique, l’absence de communiqué et l’absence de déclaration officielle fait que rien ne filtre de ce huis clos. (8)(16)

Ainsi, le peuple désinformé ne peut apporter aucun sens critique, aucune approbation ou opposition. La parole, la réflexion lui sont confisquées.

 

Une seconde raison rend ces réunions secrètes condamnables. C’est Henry Kissinger qui est l’un des piliers du groupe Bilderberg. La carrière politique de cet ancien secrétaire d’Etat américain est « marquée par le culte de la violence et du secret. » Encore le secret! Il a des responsabilités dans des décisions criminelles. «La responsabilité directe de M. Kissinger ne fait plus aucun doute dans la prolongation (injustifiée d’un point de vue stratégique) de la guerre du Vietnam et son extension au Cambodge et au Laos, ni dans les campagnes d’assassinats et de subversion de la démocratie au Chili, à Chypre, en Grèce et au Bangladesh, non plus qu’en ce qui concerne sa complicité dans le génocide du Timor-Oriental.» (17)(18) Rien que pour sa décision de bombarder le Cambodge qui était un pays neutre, lors de la guerre du Vietnam, le Centre de Recherche sur la Globalisation, lui impute la mort de 200 000 personnes. (19) Sans compter que cette décision et ce massacre furent d’abord cachés aux américains.
En bref, H. Kissinger est dit criminel. Il ne respecte pas les limites et il a été déloyale vis à vis du peuple américain qu’il était censé servir.

Donc, aller à une réunion secrète du groupe Bilderberg dont l’un des piliers est H. Kissinger, c’est malsain. Et, une fois encore, il n’est pas étonnant que ces informations concernant H. Kissinger alimentent, à tort ou raison, les idées dites conspirationnistes.

Dans le même ordre d’idée, la présence de Mike Pompéo est aussi une signe qui peut rendre perplexe. Par exemple, récemment, il a estimé que la fonte des glaces dans l'Arctique ouvrait « de nouvelles voies de passage » et donc « de nouvelles opportunités commerciales ». Décomplexé, il affiche clairement son état d’esprit valorisant l’argent au détriment de la nature. (20) Sa présence est bien moins discutable que celle de H. Kissinger car il n’est pas un pilier du groupe Bilderberg. Néanmoins, il reste un invité de choix puisqu’il peut se permettre de faire la « surprise » de sa présence.

Le juge anti-mafia Ferdinando Imposimato qui est aussi président honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne va encore plus loin. Dans cette interview, https://blogs.mediapart.fr/corinne-n/blog/310113/le-juge-anti-mafia-imposimato-accuse-le-groupe-bilderberg-de-terrorisme et son livre « La république des tragédies impunies », il accuse le groupe Bilderberg de terrorisme. Il dit: « Le groupe international Bilderberg est impliqué dans les attentats tragiques des années 1970 et 1980 en Italie » et la stratégie servait à entraver l'émergence de gouvernements de gauche, et était orchestrée par la CIA.

Apparemment, tout ceci n’empêche pas les participants du groupe Bilderberg d’aller à ces réunions. Ceci ne semble pas leur poser de problème de conscience, en tout cas, pas au point de boycotter la réunion. Ceci peut, donc, interroger sur la moralité des participants. Et, par extension, on peut se demander: puisque l’intégrité n’est pas un critère de sélection et la criminalité un critère d’exclusion des membres du groupe Bilderberg, peuvent-ils, tout de même, construire un monde « bon » ou tout simplement « meilleur »?

 

Pourquoi ces puissants se réunissent-ils secrètement et cultivent-ils autant le secret? Se protègent-ils? Est-ce pour écarter les peuples? Et si oui, pourquoi? Ont-ils peur d’une manifestation d’opposants devant leurs réunions secrètes? Veulent-ils décider de l’avenir des peuples sans les consulter? Ont-ils vraiment de la considération pour les peuples et leurs points de vus? Sont-ils dans un délire de puissance mégalomaniaque narcissique et antisociale dans lequel ils s’auto-attribuent des capacités extraordinaires? (21)

C’est logique de s’interroger.
Quand on voit comment les êtres humains, la nature et la planète ont été malmenés ces dernières décennies, il serait naïf et inconséquent de ne pas prêter attention à ces réunions où le pouvoir est concentré et où des questions engageant le monde et son avenir sont évoquées.

 

Quel est le véritable objectif du groupe Bilderberg?

Etant donné que ces réunions sont secrètes on ne peut pas connaître directement leur objectif.

Une piste permet de faire une hypothèse sérieuse sur leur objectif. A savoir, les principaux dirigeants du groupe Bilderberg ont créé en 1973 une organisation privée: la Commission Trilatérale. (22)

Qu’est-ce que la Trilatérale?

Il est difficile d’avoir des informations sur la Trilatérale, tout autant que sur le Bilderberg, car c’est aussi une organisation opaque et la presse officielle est étonnamment silencieuse sur le sujet. Encore le secret! Censure, autocensure des journalistes? Dans la presse officielle française, sur internet, je n’ai trouvé qu’un seul article sur le sujet. C’est un article du Monde Diplomatique, d’O. Boiral, de 2003. https://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/BOIRAL/10677

Il dit: « Certains collègues [professeurs d’Université] m’ont dit qu’ils craignaient pour leur vie s’ils faisaient des recherches sur le sujet et je tiens à vous rassurer sur la question : je n’ai jamais reçu de menaces! » (15)

Par exemple, la réunion de la Trilatérale (branche européenne) du mois de juin 2019 à Paris ne figure pas dans la presse officielle française sur internet. Rien. Il n’y a que les blogs ou journaux alternatifs qui relaient l’information. Cette réunion est pourtant mentionnée sur le site même de la Trilatérale http://trilateral.org/meeting.viewall et, le leader de cette branche Europe de la Trilatérale est une « pointure » politique. Il s’agit de Jean-Claude Trichet, ancien gouverneur de la Banque de France et ancien président de la Banque centrale européenne. http://trilateral.org/download/files/membership/TC_list_3_2019(1).pdf
Étonnant ce mutisme journalistique, quand on le compare avec la médiatisation du moindre G8 ou G20.

Ces derniers jours, il y a le nom d’un ancien membre de la Commission trilatérale qui fait la Une des journaux. C’est Jeffrey Epstein inculpé pour trafic sexuel de mineures et retrouvé mort dans sa prison de Manhattan. Médiapart dans son article du 13 août 2019 écrit qu’il a bénéficié de protection de ce groupe occulte. (36)

Cette culture du secret est poussée à l’extrême. Est-ce que la Trilatérale a eu pour stratégie de faire en sorte que la population ne connaisse pas son existence pour mieux cacher ses secrets?

En bref, la Trilatérale ressemble beaucoup au groupe Bilderberg à une échelle planétaire plus grande. La Trilatérale inclue l’Asie, en plus de l’Amérique du Nord et l’Europe dans ses membres. Elle est composée de 300 à 400 membres influents. (23)

A propos de la Trilatérale, le politicien P. de Villiers dit que l’ancien premier ministre F. Fillon lui aurait dit que c’est elle qui gouvernent le monde. (24)

M. L. Ghisi, ancien membre de la « Cellule de Prospective » de la Commission européenne, dit, à propos des participants de la Trilatérale, que ce sont des « personnes qui sont là pour protéger leurs intérêts et diriger le monde vers une aliénation du plus grand nombre » (25)

Cette commission Trilatérale a, selon Olivier Boiral, du journal Le Monde Diplomatique, un « crédo néolibéral ». (26)
Aussi, comme le groupe Bilderberg est lié à la Trilatérale, ont peut logiquement se dire qu’il prône la même idéologie néolibérale. Les cofondateurs de ces deux groupes ne vont pas changer d’idéologie parce qu’ils changent de groupe. (27)(28)

 

Quelle est cette idéologie néolibérale?

Le néolibéralisme c’est la dénonciation de l'État-providence, la promotion de l'économie de marché, la dérégulation des marchés, la concurrence et la disparition progressive du secteur public au profit du privé. (29)

De plus, parmis les idées de la Trilatérale, auquel le groupe Bilderberg adhère fort probablement, il y a le « nouvel ordre mondial ».
En effet, Pierre Hillard professeur de relations internationales, historien et diplômé de science politique et d’études stratégiques explique que le Bilderberg et la Trilatérale poursuivent le même but en faveur d’une « gouvernance mondiale » pour servir une « nouvel ordre mondial ». (30)

Ceci est cohérent avec le fait que des personnes à la fois membres fondateurs de la Trilatérale et du groupe Bilderberg sont bien connus pour leur volonté de mettre en place un « nouvel ordre mondial », tel le politologue Zbigniew Brzeziński, H. Kissinger ou D. Rockefeller. (27)(31)
Et, c’est, aussi, cohérent avec le fait que le groupe Bilderberg est (comme la Trilatérale) pour le mondialisme, à savoir un courant qui a des affinités avec le « nouvel ordre mondial ». (23) Attention. Le mondialisme n’est pas la mondialisation. C’est la volonté d'en finir avec l'État-nation. (32)

 

Qu’est-ce qu’un « nouvel ordre mondial »?

Il y a plusieurs manières proches de le définir.
Pour les membres de la Trilatérale, cités ci-dessus, il s’agit d’une réorganisation de la planète et de ses peuples dans un alignement idéologique et politique libéral des gouvernements et organismes mondiaux, dans le cadre d’une hégémonie des États Unis. (35) Cette idéologie est déconnectée de toute considération pour les souhaits des populations locales. Cette déconnexion des élites de la Trilatérale vis à vis du peuple va jusqu’à une aversion pour les mouvements populaires. Aussi, il est fort probable que le groupe Bilderberg répugne aussi ces mouvements du peuple. (26) Entre parenthèse, du fait de cette aversion fort probable, il ne serait pas étonnant que, lors de la dernière réunion secrète du groupe Bilderberg, ce club ait dû réfléchir à des mesures, pour tenter de mettre fin aux gilets jaunes.

Selon la lecture de P. Hillard, pour parvenir au « nouvel ordre mondial », il y a la théorie d’un «  messianisme apocalyptique » aboutissant à un « chaos » perçu comme une « destruction libératrice ». Dit plus simplement, il s’agit de déstabiliser l’ordre public pour créer un ordre politique plus stable. Ce chaos, ça peut être le changement climatique, ou le terrorisme. (34) Ainsi, dans ses plans géostratégiques le politologue Z. Brzeziński explique qu'il n'est pas possible d'arriver à un consensus international, sauf dans le cas de la « perception d'une menace extérieure directe et massive ». (33) Cet éclairage explique probablement l’un des thèmes de la dernière réunion du groupe Bilderberg, à savoir « un ordre stratégique stable ». Est-ce que le groupe Bilderberg (et la Trilatérale) seraient capable d’aller jusqu’à voir le drame du changement climatique comme une opportunité de concrétiser leur projet mondial?

Cette conjonction du néolibéralisme et du « nouvel ordre mondial » implique la généralisation du modèle économique dominant (néolibéralisme) à la planète et la remise en question des souverainetés nationales.

En somme, si l’objectif du groupe Bilderberg est le même que celui de la Trilatérale, alors, il est fort probable que ces élites tentent d’influencer tous les pouvoirs dont les Etats-nations pour contrôler le monde avec leur modèle idéologique néolibéral et leur volonté d’un « nouvel ordre mondial ». Ceci sans que ça nous soit expliqué et, donc, sans notre consentement.

 

Quel est le point de vue de Natacha Polony journaliste et directrice de Marianne sur le groupe Bilderberg?

Dans sa vidéo https://m.youtube.com/watch?v=mvdAz-NEcbI, elle explique que le groupe Bilderberg est un « outils de l’impérialisme américain » exerçant « une influence idéologique  » pour les intérêts communs d’une élite. Elle souligne le détachement de ces élites vis à vis des peuples ou des nations. Cette élite, dit-elle, a une « vision commune » qui peut se résumer dans la citation de D. Rockefeller (membre fondateur de la Trilatérale et homme d’affaire milliardaire): « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’identité adéquat pour le faire ».

 

Est-ce que les réunions secrètes du groupe Bilderberg sont vraiment importantes?

Si H. Kissinger, M. Pompéo, de hauts dirigeants, D. Rockefeller (avant sa mort en 2017), Biles Gates, etc., vont à ces réunions, c’est qu’il doit très probablement s’y jouer des choses importantes.
Remarquons que de très nombreux participants ont été invités au Groupe Bilderberg ou à la Commission Trilatérale avant d’être élus, tels: E. Macron, C. Lagarde, M. Draghi, A. Merkel, B. Clinton, T. Blair, etc. (28)

Flore Vasseur journaliste a relevé des coïncidences entre la présence de certains participants et des événements de portées internationales. Par exemple, elle dit que Bill Clinton a été élu Président des Etats Unis 18 mois après sa participation au Bilderberg alors qu’il était antérieurement un parfait inconnu. (35)

Une coïncidence récente, est la nomination d’Ursula von der Leyen première femme présidente de la Commission européenne le 16 juillet 2019, alors qu’elle a participé le mois précédent à la réunion 2019 du Groupe Bilderberg en tant que ministre allemande de la Défense. (39)(40)

Les journaux suisses (dont la presse officielle) sont beaucoup plus loquaces sur les réunions du groupe Bilderberg. Peut-être tout simplement car la Suisse est classée 6ème dans le classement mondial de la liberté de la presse 2019, donc bien devant la France (32ème rang). (12) Ainsi, le journal Swissinfo.ch repère, lui aussi, des coïncidences entre la présence de certains participants à la réunion secrète du groupe Bilderberg avec des événements mondiaux. Ce journal écrit que, lors de la réunion secrète du groupe Bilderberg en 2002, le chef du Pentagone, Donald Rumsfeld, aurait planifié l’intervention des troupes de la coalition en Irak de 2003. Ce journal informe aussi que plusieurs députés ont déposé une interpellation pour dénoncer une « gouvernance supranationale non transparente ». Et, l’une de ces députés a adressée une lettre au procureur général de la Confédération Suisse pour demander d’inculper, entre autre, H. Kissinger cités au titre de «criminels recherchés ». Quelle différence avec le quasi mutisme des journaux officiels français! (16)

 

Ces réunions secrètes posent vraiment question. Le quasi silence de la presse officielle française sur internet sur ces réunions interroge sur la liberté d’expression des journalistes et leur lien d’influence (direct ou indirect) avec le réseau Bilderberg. Cette opacité rend le groupe Bilderberg insaisissable. Est-ce que cette culture du secret permet au groupe Bilderberg d’avancer ses pions pour mettre en œuvre un plan néolibéral et un « nouvel ordre mondial » à l’échelle planétaire, sans opposition? Est-ce eux qui gouvernent le monde?

Il est anti-démocratique que nos dirigeants politiques fassent partie de ces réunions secrètes ou de tout autres organisations secrètes intéressées par le pouvoir car le citoyen, le peuple ne peuvent pas les contrôler. De plus, on peut légitimement supposer que ces dirigeants jouent double jeux en travaillant pour un groupe secret contre l’Etat et le peuple.

Les journalistes devraient avoir le droit de participer à ces réunions pour faire leur travail d’information. Ils pourraient ainsi expliquer aux peuples ce que les puissants disent et font sur des sujets qui nous concernent tous: l’avenir du monde, etc. Il deviendrait alors possible de contrôler ces élites et d’exprimer nos points de vus et critiques sur leurs paroles et agissements.
Ceci devrait être une revendication des journalistes et du peuple.

Si le groupe Bilderberg continue ses réunions secrètes, on peut logiquement se demander, si cela représente une menace pour le peuple, le vivant, la nature et la planète. Sont-ils en train de nous préparer une nouvelle guerre, un attentat, un projet d’aliénation et de contrôle de l’humanité avec des puces d’identification RFID placées sous la peau? (37)(38)

Vue la gravité ou l’urgence de nombreux problèmes mondiaux (ex: problèmes écologiques, faim dans le monde, guerres), il est, à mon sens, nécessaire, que la lumière soit rapidement faite sur cette « force » Bilderberg qui travaille dans l’ombre et, par extension, sur la Trilatérale. (13)

Si le groupe Bilderberg et la Trilatérale ont été capables, pendant des décennies, de nous (au plus grand nombre) cacher leur existence ou leurs réunions, on peut se demander s’ils nous cachent d’autres choses importantes? Aussi, peut-être ont-ils caché des connaissances, des brevets qui pourraient « sauver » l’humanité, la nature et la planète?

Les secrets du groupe Bilderberg posent trop de questions importantes, voire vitales, pour l’avenir de l’humanité, les archives devraient être ouvertes.

 

Cet article a été publié dans une version courte sur Infosperber une plateforme de journalistes indépendants suisses: https://www.infosperber.ch/Artikel/Politik/Konzerne-Grossbanken-Die-geheime-Macht-der-Bilderberg-Gruppe

 

Nota Bene - Après avoir envoyé mon article à une rédaction, il y a eu de nombreux problèmes avec des liens internet figurant dans mon article concernant le groupe Bilderberg ou la Trilatérale.

 

 Notes

(1)Wikipédia « Groupe Bilderberg » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg
(2)Natacha Polony « Groupe Bilderberg et Dîner du siècle » https://m.youtube.com/watch?v=mvdAz-NEcbI
(3)Le temps « Bilderberg, conférence «secrète» des puissants »
https://www.letemps.ch/monde/bilderberg-conference-secrete-puissants
(4)Les échos « Bilderberg, la conférence la plus secrète du monde »
https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/bilderberg-la-conference-la-plus-secrete-du-monde-133227
(5)Rt « Bilderberg 2019 : ce que l’on sait de la réunion la plus secrète au monde » https://francais.rt.com/international/62639-bilderberg-2019-ce-que-on-sait-de-la-reunion-la-plus-secrete-au-monde
(6)Bastamag « Le pouvoir d’influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse française » https://www.bastamag.net/Le-pouvoir-d-influence-delirant-des-dix-milliardaires-qui-possedent-la-presse
(7)L’Obs « Mike Pompeo n'exclut pas de se présenter à la Maison Blanche un jour » https://www.nouvelobs.com/monde/20190729.AFP1499/mike-pompeo-n-exclut-pas-de-se-presenter-a-la-maison-blanche-un-jour.html
(8)Website officiel du groupe Bilderberg page « Bioderberg meetings » https://www.bilderbergmeetings.org/frequently-asked-questions
(9)Vidéo « Christine Ockrent - Groupe Bilderberg - Natacha Polony - ONPC »
https://www.dailymotion.com/video/xx909y
(10)Vidéo « Quand les puissants du monde se réunissent en secret »
https://m.youtube.com/watch?v=RlOKBdJmbls
(11)Le point « Europe, climat au menu de la réunion Bilderberg cette semaine en Suisse »
https://www.lepoint.fr/monde/europe-climat-au-menu-de-la-reunion-bilderberg-cette-semaine-en-suisse-28-05-2019-2315627_24.php
(12)Reporters sans frontières « Classement mondial de la liberté de la presse 2019 » https://rsf.org/fr/classement
(13)Vidéo « France 2 découvre enfin le Club Bilderberg ...en 2018 ! (28.07.2018) »
https://m.youtube.com/watch?v=Z_lj8uo9qHo#fauxfullscreen
(14)Le JDD « Ce que Macron a dit au groupe Bilderberg en 2014 » https://www.lejdd.fr/Politique/ce-que-macron-a-dit-au-groupe-bilderberg-en-2014-3509507
(15)Mail Olivier Boiral 6 Août 2019
(16)Swissinfo.ch « Saint-Moritz, quartier général des maîtres du monde »
https://www.swissinfo.ch/fre/saint-moritz--quartier-général-des-maîtres-du-monde/30359626
(17)Le Monde Diplomatique « Les crimes de guerre de M. Henry Kissinger »
https://www.monde-diplomatique.fr/2001/10/WARDE/7946
(18)Arte « L'incontournable Monsieur Kissinger Documentaire Entier Français Upload 2013 YouTube »
https://m.youtube.com/watch?v=f_qjVkq7MRE
(19)Wikipédia « Henry Kissinger » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Henry_Kissinger
(20)L'échos « Mike Pompeo est à la réunion du groupe Bilderberg » https://www.lecho.be/economie-politique/international/usa/mike-pompeo-est-a-la-reunion-du-groupe-bilderberg/10132630.html
(21)La mégalomanie https://psychotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/447875/megalomane
(22)Site officiel de la Trilatérale http://trilateral.org/file/163/Nuclear-Disarmament-and-Nonproliferation
(23)Wikipédia « La commission Trilatérale » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Commission_trilatérale
(24)Vidéo « Trilatérale, Bilderberg Philippe de Villiers balance tout ! »
https://m.youtube.com/watch?v=rFXlVTSTSXk
(25)Vidéo Thinkerview « Changement de Civilisation ? Marc Luyckx Ghisi » A partir de la minute 16:40 https://m.youtube.com/watch?v=JDRzEdRQF5s#
(26)Le Monde Diplomatique « Pouvoirs opaques de la Trilatérale » https://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/BOIRAL/10677
(27)Wikipédia « David Rockefeller » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David_Rockefeller
(28)Livre aux Éditions Delga de Domenico Moro « Le groupe Bilderberg. « L’élite » du pouvoir mondial »
http://editionsdelga.fr/produit/le-groupe-bilderberg-lelite-du-pouvoir-mondial/
(29)Wikipédia « Néolibéralisme » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Néolibéralisme
(30)Alterinfo.net « La Trilatérale est au service du Nouvel Ordre Mondial, par Pierre Hillard »
https://www.alterinfo.net/La-Trilaterale-est-au-service-du-Nouvel-Ordre-Mondial-par-Pierre-Hillard_a32669.html
(31)Wikiquote « Nouvel ordre mondial » https://fr.m.wikiquote.org/wiki/Nouvel_ordre_mondial
(32)Wikipédia « Mondialisme » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mondialisme
(33)Wikipédia « Nouvel ordre mondial relations internationales » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nouvel_ordre_mondial_(relations_internationales)
(34)Vidéo "Le Nouvel Ordre Mondial" (H. G. Wells) : entretien avec Pierre Hillard
https://m.youtube.com/watch?v=HJgBUnCvXeA&t=8s
(35)Vidéo « Bilderberg par Flore Vasseur » https://www.dailymotion.com/video/xjc2g7
(36)Médiapart « Enquête sur Jean-Luc Brunel, l’ami français de Jeffrey Epstein » au paragraphe 10 est écrit: « Elle implique, à des degrés divers, toutes sortes de célébrités, connaissances du mondain Epstein, comme Bill Clinton ou l'ancien premier ministre israélien Ehud Barak, ou encore complices présumés d'abus sexuels, comme le célèbre avocat américain Alan Dershowitz, le prince Andrew au Royaume-Uni, l'ancien gouverneur du Nouveau-Mexique Bill Richardson ou l'ex-sénateur George Mitchell. Et nourrit toutes sortes de théories du complot, alimentées par l'impunité et les protections dont Epstein, ancien membre de la Commission trilatérale, a longtemps bénéficié. »
https://www.mediapart.fr/journal/international/130819/enquete-sur-jean-luc-brunel-l-ami-francais-de-jeffrey-epstein?utm_source=20190813&utm_medium=email&utm_campaign=ALERTE&utm_content=&utm_term=&xtor=EREC-83-[ALERTE]-20190813&M_BT=1426256628679
(37)Futura science « RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées » https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-rfid-dangers-derives-puces-sous-cutanees-9090/
(38)Euronews « La puce électronique sous la peau fait son chemin »https://m.youtube.com/watch?v=O5nhM-5-xdM
(39)Le point « Europe, climat au menu de la réunion Bilderberg cette semaine en Suisse »
https://www.lepoint.fr/monde/europe-climat-au-menu-de-la-reunion-bilderberg-cette-semaine-en-suisse-28-05-2019-2315627_24.php
(40)Ouest france « Les eurodéputés disent oui à Ursula von der Leyen, première femme présidente de la Commission européenne »
https://www.ouest-france.fr/europe/ue/les-eurodeputes-disent-oui-ursula-von-der-leyen-premiere-femme-presidente-de-la-commission-6447334

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.