Macron sourd et aveuglé

Freluquet se voulant foudre de guerre,
Satrape arrogant avide de pouvoir absolu
Et en même temps ; miel et pierre
Appuyé sur son armée de castaner

Il était venu plein de promesses;
Creuses pour enfumer le gogo.
Mais lâcha les chiens aux fesses
De ses victimes, en faisant des héros

Sacrifiés au nom d'un pouvoir assassin
Assoiffé du sang des sans rien
Sourde et aveugle répression

Des sans noms, des anonymes révoltés
Niant les revendications de justice et d'égalité
D'un peuple en quête de libération

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.