Les mots sont devenus fous !

Les mots n'avaient plus de sens
Les chemins s'enroulaient
En entre las perclus de non sens
Les rivières débordaient

Les rimes dérimaient
Les lumières mortes de fatigues
Les sens déraillaient
Dansant la gigue

L'air pur des sommets
D'une mortelle pollution
Crevait et puait
Qui faisait moisson de poison

Le monde n'avait plus de mots
Les sots bavent leur novlangue
Faisant de nous des marmots
Babillants nos cris dans la gangue

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.