J'ai lâché prise (ode à Lancetre & cie)

(Dédicacé à des Lancetre et compagnie. Ils se reconnaitront...)

J'ai lâché prise
Je n'en peux plus de votre monde
J'ai lâché prise. Je ne suis pas mort, c'est pire
Je plane, je me crée une bulle pour ne plus vous croiser

J'ai lâché prise
Je n'en peux plus de votre monde étriqué
J'ai lâché prise. Je vais mourir de dégout
Je pourrai dormir enfin sans vous voir

J'ai lâché prise
Je n'en peux de vos poignées de main gluantes
J'ai lâché prise. Même vos mains sont sales
Je caresserai un nuage immaculé

J'ai lâché prise
Je ne vous sens plus, vous puez la peur
J'ai lâché prise. Vous transpirez la haine
Je veux sentir l'odeur d'un sous bois

J'ai lâché prise
Je ne veux plus vous entendre
J'ai lâché prise. Vos mots me font saigner les oreilles
Je ne veux que la musique du silence

J'ai lâché prise
Je ne veux vous voir
J'ai lâché prise. Ni en vrai, ni en peinture
Je ne veux voir que mes rêves d'enfant que vous piétinez

J'ai lâché prise
Je n'ai plus goût à rien
J'ai lâché prise. Avec vous tout est devenu dégout
Les plats que vous servez sont fielleux, infects

J'ai lâché prise
Et de mes cinq sens
Je n'ai plus besoin. J'ai lâché prise
Je vomis votre lâcheté. Je vous vomis, vous et vos compromis

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.