Cuisine électoraliste : réussir un FdG

Ingrédients :Un PC en coma dépassé Un Sénateur du PS Une GU

Ingrédients :

puce-8130d.gifUn PC en coma dépassé

puce-8130d.gif Un Sénateur du PS

puce-8130d.gif Une GU

puce-8130d.gif Plus tous vos vieux restachous que vous savez plus quoi en faire. Vérifiez cependant qu’ils sont bien estampillés « Gôche de Gôche ». FASE, C&A, GA...

Préparation. Etape 1 (facile) :

Faire liquéfier le cadavre du PC en le passant à la machine à rénover. Si il se montre coriace, ne pas hésiter à le rénover plusieurs fois et à le passer à la machine à voter les grandes décisions.

Préparer à part, un petit PG en utilisant un vieux sénateur usagé mélangé avec une poignée de nonistes. Malaxez bien en faisant attention de ne pas abîmer le sénateur.

Préparation. Etape 2 (difficile) :

C’est le moment le plus délicat puisqu’il vous faut capturer un GU en bon état et pas trop Picquet des vers. La traque peut s’avérée longue. Munissez vous de patience et d’un piège à GU de modèle standard (un A K par exemple !).

Préparation. Etape 3 (facile) :

Incorporez les ingrédients, en respectant les proportions règlementaires de la cuisine tant électoraliste que législative suivantes : 70 % PC, 20 % PG, 10 % GU. Rajoutez les restants de « Gôche de Gôche » selon votre goût et ce que vous avez sous la main. Arrosez le tout d’une large rasade de réformisme et d’un brin de condescendance PS.

Touillez bien et mettre au four à résignation. Le bouton de cuisson sur Rose.

Démoulez et peignez le truc en rouge. Voilà, votre FdG est prêt à être servi.

Conseil de dégustation : Servir au printemps 2012 en prenant grand soin de ne pas avertir vos vrais amis et votre famille. Certains esprits chagrins pourraient vous accuser de tentative d’empoisonnement collectif au service du PS.

Bon appétit !

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.