Génération Mélenchon !

A vingt ans, ils étaient cigales
Sans attaches, libertaires;
A la petite semaine

A trente ans, ils étaient mariés
Ont fait maison et enfants
Dans l'ordre ou le désordre

A Quarante ans, ils votent Mittérand
Assurant leur petit confort
De classe moyenne

A cinquante ans, les boules
Des gosses au chôme du
Sans avenir et durs

A Soixante ans, les voilà murs
pour la révolution Mélenchon
D'une classe moyenne périmée et fanée

A soixante dix ans, ils font pitié
Ils ont tout vendu au marché : Leurs vingt ans
Leurs enfants, leur maison qui fissure

Et dans leur désespoir, il se sont trouvé un dieu
Un vieux sénateur beau parleur
Qui traine la charrette de la faucheuse

Ils ont la haine
Plus la force de casser leurs chaines
Alors, ils prient leur gourou

Triste fin
D'une génération qui se voyait libertaire
Devenue triste et froide fourmis

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.