Carland
Abonné·e de Mediapart

458 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2010

Carland
Abonné·e de Mediapart

BP et la réforme des retraites : devine qui va payer ?

Carland
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quel rapport entre la marée noire que BP a provoqué dans le golfe du Mexique et la casse de la retraite par répartition préparée par les duettistes Sarkozy et Woerth ? A priori rien et pourtant le lien entre la catastrophe écologique et la catastrophe sociale de Sarkozy est évident. C'est la conséquence de choix politiques et idéologiques faits au bénéfice exclusif d'une poignée de familles bourgeoises.

En 1987 BP a été privatisée ce qui a permis de transférer aux rentiers les énormes bénéfices générés par cette multinationale.

Et puis voilà que... patatras ! BP, comme toute entreprise privée n'a de préoccupations qu'économiques. La sécurité se résume à assurer les profits. Dans le golfe du Mexique c'est marée noire et pollution pour tout le monde. La pollution du golfe pour des dizaines d'années.

Bon tu me dira, le golfe du Mexique c'est loin du coeur Londonien, y' a pas le feu au lac. Finalement on s'en fout de les laisser dans la panade et patauger dans la marée noire.

Ben pas tout a fait, les marchés boursiers, c'est a dire les traders au service des actionnaires sévissent toujours malgré les moulinets du phare cassé de la pensée UMP qui voulait nous faire croire qu'il avait à lui tout seul avec ses petits bras musclés nettoyé les écuries d'Augias de la finance.

Hors donc, ces cons de traders se sont mis a spéculer comme des malades sur le cours de l'action BP (à croire qu'ils se foutent total de ce que dit Sarko !) qui a perdu la moitié de sa valeur depuis la catastrophe.

Ouais et alors ? Bien fait pour la gueule des rentiers !

Pas tout à fait. Rappelle toi pour qui travaillent les gouvernements en Angleterre comme en France : pour la poignée de rentiers du genre Bettencourt qui détiennent le vrai pouvoir pas pour les gueux !

Quand BP rapportait on la bradait a la bourgeoisie, maintenant que les rentiers estiment que les profits risquent de fléchir, le gouvernement Anglais s'empresse de voler au secours des voleurs et de faire payer la casse par les contribuables...

Et ils paieront les Anglais. Parce que ironie du sort, un bon nombre d'entre eux dépendent de BP pour leurs retraites. Ils boiront le calice jusqu'à la lie. Ils auront casquer pour se faire une retraite par capitalisation mais en plus ils devront payer avec leurs économies sous forme d'impôts le sauvetage des intérêts financiers de quelques familles de rapaces qui veulent continuer de profiter de la manne pétrolière.

Pas de bol pour les Anglais. Après avoir craché au bassinet pour sauver les banques ils vont devoir sauver BP.

Au fait la retraite par capitalisation c'est bien le plan foireux que Sarkozy et Woerth les amis de Bettencourt et consorts veulent nous fourguer. Lui aussi a vidé les caisses pour sauver ses amis banquiers. Et ça ne lui suffit pas il veut casser notre système de retraite pour faire comme ses maitres à penser. Privatiser les bénéfices et socialiser les pertes.

La marée noire de BP et la marée noire de la casse du système de retraite par répartition sont les symptômes d'un seul et même mal : le capitalisme qui asservi l'immense majorité aux intérêts particuliers d'une poignée de parasites.

Allons nous les laisser détruire la planète et les acquis sociaux sans réagir ? Nous contenterons nous d'un coup de gueule d'une journée le 7 septembre ?

Où, commencerons nous à remettre les pendules à l'heure ? Celle de la solidarité et de l'intérêt collectif...

Carland

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019. L’élue dénonce un  « règlement de comptes » d’anciens du RN.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal
Conditions de détention : une demi-victoire pour les prisonniers de Nanterre 
Vendredi 2 décembre, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a ordonné quelques mesures pour améliorer la vie quotidienne des détenus au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine. Trois organisations dénonçaient « l’inertie manifeste des autorités » et réclamaient des décisions plus draconiennes.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant