Carland
Abonné·e de Mediapart

454 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2010

Carland
Abonné·e de Mediapart

BP et la réforme des retraites : devine qui va payer ?

Carland
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quel rapport entre la marée noire que BP a provoqué dans le golfe du Mexique et la casse de la retraite par répartition préparée par les duettistes Sarkozy et Woerth ? A priori rien et pourtant le lien entre la catastrophe écologique et la catastrophe sociale de Sarkozy est évident. C'est la conséquence de choix politiques et idéologiques faits au bénéfice exclusif d'une poignée de familles bourgeoises.

En 1987 BP a été privatisée ce qui a permis de transférer aux rentiers les énormes bénéfices générés par cette multinationale.

Et puis voilà que... patatras ! BP, comme toute entreprise privée n'a de préoccupations qu'économiques. La sécurité se résume à assurer les profits. Dans le golfe du Mexique c'est marée noire et pollution pour tout le monde. La pollution du golfe pour des dizaines d'années.

Bon tu me dira, le golfe du Mexique c'est loin du coeur Londonien, y' a pas le feu au lac. Finalement on s'en fout de les laisser dans la panade et patauger dans la marée noire.

Ben pas tout a fait, les marchés boursiers, c'est a dire les traders au service des actionnaires sévissent toujours malgré les moulinets du phare cassé de la pensée UMP qui voulait nous faire croire qu'il avait à lui tout seul avec ses petits bras musclés nettoyé les écuries d'Augias de la finance.

Hors donc, ces cons de traders se sont mis a spéculer comme des malades sur le cours de l'action BP (à croire qu'ils se foutent total de ce que dit Sarko !) qui a perdu la moitié de sa valeur depuis la catastrophe.

Ouais et alors ? Bien fait pour la gueule des rentiers !

Pas tout à fait. Rappelle toi pour qui travaillent les gouvernements en Angleterre comme en France : pour la poignée de rentiers du genre Bettencourt qui détiennent le vrai pouvoir pas pour les gueux !

Quand BP rapportait on la bradait a la bourgeoisie, maintenant que les rentiers estiment que les profits risquent de fléchir, le gouvernement Anglais s'empresse de voler au secours des voleurs et de faire payer la casse par les contribuables...

Et ils paieront les Anglais. Parce que ironie du sort, un bon nombre d'entre eux dépendent de BP pour leurs retraites. Ils boiront le calice jusqu'à la lie. Ils auront casquer pour se faire une retraite par capitalisation mais en plus ils devront payer avec leurs économies sous forme d'impôts le sauvetage des intérêts financiers de quelques familles de rapaces qui veulent continuer de profiter de la manne pétrolière.

Pas de bol pour les Anglais. Après avoir craché au bassinet pour sauver les banques ils vont devoir sauver BP.

Au fait la retraite par capitalisation c'est bien le plan foireux que Sarkozy et Woerth les amis de Bettencourt et consorts veulent nous fourguer. Lui aussi a vidé les caisses pour sauver ses amis banquiers. Et ça ne lui suffit pas il veut casser notre système de retraite pour faire comme ses maitres à penser. Privatiser les bénéfices et socialiser les pertes.

La marée noire de BP et la marée noire de la casse du système de retraite par répartition sont les symptômes d'un seul et même mal : le capitalisme qui asservi l'immense majorité aux intérêts particuliers d'une poignée de parasites.

Allons nous les laisser détruire la planète et les acquis sociaux sans réagir ? Nous contenterons nous d'un coup de gueule d'une journée le 7 septembre ?

Où, commencerons nous à remettre les pendules à l'heure ? Celle de la solidarité et de l'intérêt collectif...

Carland

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis