Retraites : la cigale et la fourmi (version 2019)

 Le milliardaire ayant engraissé

Toutes ses quarantes dernières années

Scrutant inquiet les "cigales" emplissant les rues

Plus un seul bêlatre idiot

De serviteur ou aveugle sot

Chez le populo, et, faisant bonne mine

La priant de retraite se priver

Le priant d'encor casquer

Quelque sous pour encor profiter

Jusqu'à la réforme nouvelle.

Pour en tirer la moelle

"Une retraite dit elle,

Après ta mort, foi de chacal

Désintérêt intégral."

La cigale est suspicieuce

C'est là son moindre défaut.

Que faisiez vous aux temps de nos fléaux ?

Dit elle à l'engeance patronale enfumeuse

De chaînes info en chaîne info, j'allais mentant

Héontément je mentais, ne vous déplaise.

Je vous enfumais, ne vous déplaise

Vous perroriez ? j'en suis fort aise

Eh bien tremblez maintenant.

Carland (massacrant ce pauvre Lafontaine qui n'y peut rien)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.