Rire et encore rire

Que les rires des enfants
Effacent nos paresses et nos rides
Que les mots d'enfants
Nous délivrent et nous dérident

Que leurs dessins enfantins
Barbouilles notre misérable tristesse
De couleurs et de rêves enfin;
Avec leurs rayures insolentes de finesse

Qu'ils réveillent nos espoirs
Et mettent un coup de pied à nos mémoires
Faisant de nos rides, jeunesse

Réapprendre d'eux que vieillir n'est pas mourir;
S'appuyer sur eux pour sourire à la vie.
Et jusqu'au dernier jour, rire et encore rire

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.