Le masque, antichambre du totalitarisme... la déchéance éditoriale de MDP

Ce dimanche 13 septembre est apparu en une des blogs de Médiapart un billet intitulé " Le masque, antichambre du totalitarisme... ". Encore un billet sur le corona me suis-je dit. le billet est là ; https://blogs.mediapart.fr/zackie/blog/120920/le-masque-antichambre-du-totalitarisme

Bon, c'est dimanche. J'ai rien d'autre a faire. Allons y. En plus, je fais confiance à la rédaction pour ne pas aller pêcher en eaux troubles un billet confusioniste (voire complotiste) et en faire la promotion.

Tout arrive et même les naufrages !

Abonné en 2010 à Médiapart pour avoir un point de vue différent des BFM ou des Ouest Torch, je n'ai pas été déçu. Médiapart a toujours été riche de reportages sur les oubliés, riche de ses enquêtes sur les puissants. Donc un bon journal.

Hélas, avec le covid est venu le conformisme. Il ne saurait être question de mettre en une Laurent Murcheli sur le sujet du covid. Je précise que je ne suis pas d'accord avec lui sur le sujet. Pas plus Hubert Huertas (ancien de la rédaction) ne sera mis à la une. Enfin quoi, mettre en une des septiques, et puis quoi encore...!

C'est donc pourquoi ce dimanche on a eu droit à cet espèce de monument érigé en idéal de la vacuité en une de Médiapart. Un texte long comme un jour sans pain, un texte creux et vide comme un puit sans fond.

Un monument laborieusement élaboré par un(e) abonné(e) qui vient à point conforter le non débat que la rédaction a décidé d'imposer aux abonnés. Précisons que c'est le premier billet de l'abonné(e) en question...

Il ne manque rien a cet exercice de sophistique et de rhétorique poussive et pour tout dire indigeste... Ah, si, il y manque la paternelle claque sur la tête des jeunes qui nous assassinent nous les vieux. Travail baclé !

En lisant le billet, je me suis découvert complotiste et raté de gauche pour avoir laissé faire le néolibéralisme. La lecture du vomi qui nous est assèné  assomerait un boeuf.

Plus grave : rien, que dalle, pas un argument qu'il soit médical, juridique ou de simple bon sens à l'appui des arguments du Torquémada choisi par Médiapart pour défendre l'indéfendable idiotie que constitue le port (c) du masque obligatoire.

A complotiste, complotiste 1/2 et ennemi ? A dénonciation de la paranoïa, paranoïaque 1/2... A force de vouloir démollir, on fini en poussière de vacuité comme l'auteur(e) de ce truc.

Pour conclure. En dix ans d'abonnement, jamais je ne me suis sentit insulté par les choix de la rédaction (souvent en désaccord, mais pas insulté). Tout arrive. C'est arrivé : Mettre en une et en valeur un simple exercice de rhétorique et de sophistique est digne de BFM et consort.

Carland (sorry pour les fautes)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.