Graeme Allwright est parti comme il est venu. Discrètement !

J'avais quinze ans. C'était la fête de fin d'année au lycée. Un mec a pris sa gratte et nous a joué cette chanson. Je ne sais plus si j'avais déja entendu parler de lui :

Petit Garçon Graeme Allwright © jefdestors

Et, quelques années plus tard, je suis allé le voir EN VRAI. A Concarneau dans la ville close. Je me suis assis adossé à un arbre pour l'écouter lui et ses ziquos. Un concert tout en simplicité devant peu de monde à la nuit venue d'un bel été. Un moment unique ! Un concert magique : pas besoin d'effets spécieux quand le répertoire est si fort.

Il était un survivant. Un mec qui n'oublie pas ses amis. Un mec qui n'a jamais transigé, préférant les petites scènes aux télés, aux honneurs et autres pourritures de notre "nouveau monde". Fidèle à ses idées à ses amitiers. Un géant.

Graeme Allwright - La chanson de l'adieu.wmv © JP Guyot

Il est parti. Il faut bien partir un jour mais je suis sûr d'une chose, je ne suis pas le seul à pleurer...

 

Graeme Allwright - Il faut que je m'en aille (album) © Renoult Jonathan

Merci monsieur, merci pour m'avoir fait pleurer par la beauté de vos chansons qui sont le reflet de votre élégance. Permettez moi monsieur de casser la tête à cette sacrée bouteille qui est source de bien et de mal : une cuite hommage.

PAS ADIEU, à un de ses quatres !

Graeme Allwright - Sacrée Bouteille © germain696

C'est quand il s'en vont que l'on découvre certaines de leurs chansons. Graeme Allwright a réussi l'exploit de traduire en Français la chanson de Malvina Reynolds qui date de 1962 comme moi. La mise en boite était en cours. Et ça continue, ça continue... Jamais je ne mettrais Graeme Alwright dans une boîte. Jamais on n'assigne une place à un mec comme lui. Il a sa place à lui. Singulière et universelle : non ce n'est pas un oximore !

Dédicace à ceux qui ne seront pas rangés comme des sardines dans des petites boîtes.

Graeme Allwright - Petites boîtes © pluktoo

Merci pour tout Monsieur et chapeau bas !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.