Pour un prof

Je suis mort

Laissez moi ma liberté

Je suis mort

Ne violez pas ma postérité

 

Je n’ai pas vécu pour être vénéré

Par des ratés devenus fous

J’étais prof, c’était mon métier

J’ai adoré mon métier. C’est tout

 

Ne me volez pas mes habits

Ne pensez pas pour moi

Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit

J’étais un et je reste moi

 

Je ne suis pas votre héros

Je ne suis qu’un homme

Si vous voulez, saluez mon boulot

Saluez un homme

 

Mais surtout pensez aux enfants

Taisez votre haine. Je l’ai combattue

Croyez, espérez des enfants

Il sont mon combat vécu

 

Les vautours comme toujours

Sont des opportunistes; comme toujours

Ne me traitez pas de héros

Je ne faisais que mon boulot

 

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.