Carland
Abonné·e de Mediapart

450 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 janv. 2022

Et que fleurissent milles commentaires

Carland
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis treize années, je m’inflige d’atroces lectures à la souffrance en lisant ce torchon qu’est Médiapart , je me suis donc habitué (faut bien s’endurcir quand on est fragile) à la souffrance des lectures atroces.

J’avais tout supporté jusqu’à ce jour noir du 17 janvier 2022. Tout et même les pires avanies des nervis internautiques (ah, ça rame) du méchant et néanmoins moustachu Plenel.  Tout. Absolument tout : les affreuses attaques contre cahuzac, sarkosi, macron/benalla et tant d’autres qui furent lâchement, odieusement montrés tel qu’en leurs habits du premier jour.

On le sentait venir depuis 2015. Pour les nouveaux nombreux qui arrivés à 11h00 missionnaires repartent démissionnaires à 11h10 et deux commentaires (ils se reconnaitront).., il faut en effet faire un saut sept ans en arrière pour bien comprendre : ils sont capables de tout dire chez Médiapart Ils appellent ça des faits, des enquêtes journalistiques.  Tous ceux qui ont vécu la grande guerre de 2015 s’en souviennent.

Mais la franchement la chloroquine m’en est tombée des mains (oui, je soignais mon arthrose à l’oeil droit). Ils ont osés s’attaquer à Didier. Oui Didier qui est le dernier des résistants. Le plus valeureux et faut- il le noter le plus timide et discret des chercheurs Français que personne n’avait trouvé avant 2020. Remarquez que personne ne le cherchait non plus ceci expliquant sans doute cela.

Mais enfin, on ne touche pas au monument inconnu des sciences avariées merde !

Mesdames et messieurs les journaleux, fouilles merde et autres utopistes chercheurs de vérités et de faits factuels cessez de vaticiner dans la doxa la plus obtuse. Vivez la vérité alternative et vivifiante des affirmations sans preuves direct live youtube. Vivez avec votre temps quoi. Vivez GAFAM.

En conclusion conclusive (je ne veux pas faire trop long parce que ça me fatigue de faire long et surtout parce que ça va fatiguer et retarder mes amis qui avec leurs petits commentaires plein de sagesse argumentative vont détruire la crédibilité de ces sauvages et abjects tenants sans aboutissants de la doxa (toujours répéter deux fois doxa)) tout en étant disruptifs (parce que si tu n'es pas disruptif c’est que tu es négligent, toi qui n’a pas vu ce mot utilisé à toutes les sauces noires . Tu es donc périmé). Mes amis, nous en sommes à1000 commentaires pleins de sagesse argumentative ? Continuons le combat contre l’infamie. Battons le record absolu.

Je finirais ma conclusion en un appel à la raison que j’adresse (façon de parler pour une brelle. Mais bon c’est ça la langue Française) donc maladroitement. Je vous abjure de ne pas nous casser nos anti vax. Ils nous ont sauvés de la morosité en ces temps de pandémie qui nous pendait au coup. De grâce, ne leurs portez pas le coup de grâce. Ils peuvent encore servir.

Conclusivement et sobrement je pense qu’on va exploser le record de commentaire sur un seul article Médiapartien. Et ce ne seront  ni la qualité ni les occasions de rires qui viendront à manquer…

Et à ceux qui sont arrivé ici, c’est fini !

Carland

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage en comparution immédiate.
par Feriel Alouti
Journal — France
Violences conjugales : le jugement qui condamne le candidat LREM Jérôme Peyrat
Investi par la majorité présidentielle malgré sa condamnation pour violences conjugales, l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron continue de minimiser les faits. Mais le jugement rendu en septembre 2020 par le tribunal correctionnel d’Angoulême note que Jérôme Peyrat a « adapté sa version » aux stigmates, physiques et psychologiques, constatés sur son ex-compagne, ayant occasionné 14 jours d’ITT.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre
Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali