C'est vous qui allez décider de ma vie ! (ceci n'est pas une question)

Ce soir j'ai la haine. Car ce soir je suis triste.

Bien sûr j'ai lu de belles choses comme "Les vicomtes pourfendus" ou "Que faire face à ce monde qui devient fou ?" Et encore " Les mains sales de la récup"

Il doit y en avoir d'autres qui ne ne hurlent pas avec les loups. Heureusement, il existent ces gens qui pensent le monde comme il ne va pas. Ce monde qui déraille. Ce monde capitaliste qui profite de tout faire de l'agent et désigner les boucs-émissaires pour cacher ses turpitudes.

Le fait est que je suis fatigué. A chaque fois un peu plus fatigué. Et que je vais atteindre mon niveau d'usure définitive.

Pas par la faute d'un brranleur de 18 ans qui a massacré un prof. Non, je je lui ferais pas cet honneur.

Ce qui me tuera, ce qui me detruit à petit feu, c'est la puanteur. L'odeur des lynch, l'odeurs des collabos de sinistre mémoire (pas si vieille finalement).

Il m'a fallut deux trois ans pour me faire débaptiser dans les années 90; années qui se foutaient bien de savoir pourquoi. Je l'ai fait parce que je devais le faire. Sans reproches à qui que ce soit et sans revanche ni vengeance. Je devais le faire. Je n'y ai mis aucun drapeau. Juste un truc entre moi et moi.

Et sont venus dans les années 2000 les prêcheurs de laïcité. Je dis bien des Prêcheurs... Faut il vous les nommer les violeurs de la Grosse Berta; les crapules qui grenouillent sur les "chaines (dés)info". J'en dirais bien plus mais si je dis ce que je pense de ces voyous, je serai fiché S... Ben oui; le fichage va vite...

Et en mémoire de ce prof ce n'est que haine et saloperies. Oh, de la haine du musulman hein. Parce qu'ils ne sont pas racistes pour un sou ces braves gens qui bavent. Non, ils savent que depuis la loi Gaissot (désolé dédé si j'écorche ton nom), ils n'ont plus le droit de dire Arabe... Ils disent musulman. C'est tellement plus élégant d'habiller son racisme d'un anti cléricalisme de bon aloi, d'autant que l'Islam n'a pas de clergé (hé ouais). L'argument anti clérical ne tient la route que en face du catholicisme. Foin de chipotage. Tout est bon à toute hyène qui a faim.

Et j'en viens enfin a ce qui fait dévisser : les commentaires sur Médiapart qui deviennent à chaque fois de plus en plus pire. De plus en plus décomplexés. De plus en plus marinés qui prient à genoux dans le pus de la famille du père, de l'amère marine et de la nièce qui ne sait plus son nom (la honte peut être ?).

Et se déchainent les crevards. C'est un concour. C'est à celui qui fera le pire dans le pire (en faisant gaffe à ne pas se faire dépublier). Ils jouissent. Je dis bien qu'ils jouissent de la mort d'un homme. Lisez les bien les spécialistes. Je vous jure qu'ils prennent leur pieds ces borgnes jouisseurs.

Alors, on est à un point de non retours. Sommes nous encore capable de leur fermer le clapet (leur claque merde) ou on leur laisse la place ? Je pose la question ?

Je la pose la question parce que si la réponse est négative, c'est la fatwa de Darmanin et de ses sbires qui auront eu raison de moi ! Pas le merdeux de 18 ans. Non, ce seront eux les bourgeois racistes, leurs chiens galeux qui m'auront eu !!!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.