Art 24 : La tour Eiffel comme symbole de dignité (lettre à Madame Hidalgo)

Madame la maire de Paris,

Les reportages que nous ont rapportés les journalistes, les images que les photographes et les vidéastes ont produit, nous ont montré l’inacceptable, l'inqualifiable comportement des sbires du « préfet » lallement lors de la nuit du 23 novembre 2020.

Hier au soir, la ville lumière que vous avez l’honneur de représenter a été salie au travers de la violence et de l’humiliation faite aux migrants. Ces gens qui ont rêvés de la France des lumières et qui n’en ont vu et reçu que coups de matraques et gaz lacrymogènes…

Au delà de l’indignation légitime que vous partagez (j’ose le croire) comme moi comme nous tous vous devez montrer a ce pouvoir qui vire au fascisme (vous pouvez trouver le mot excessif), qui n’écoute personne, qui ne respecte rien, qui transgresse tout ce qui fait l’histoire Française que cela suffit !

Vous le savez, la loi dite « Sécurité globale » et singulièrement son Art 24 empêcheront toute médiatisation auprès des simples citoyens comme moi de la violences endémique que pratique la police comme en ce 23 novembre. Vous savez également que les citoyens qui filmeraient une « bavures » seront sévèrement punis par cette loi…

Hier soir la ville lumière fut plongée dans le noir par la volonté d'un Darmanin en roue libre !

Je vous propose une action symbolique : éteindre ce soir les lumières de la vielle dame qu’est la Tour Eiffel en ce 24 novembre pour faire écho réprobatif au scélérat Art 24 que promeut ce gouvernement déviant.

Que la vieille dame en s’éteignant pour un soir soit le signal d’un pays qui refuse les ténèbres que la clique au pouvoir nous promet. Que la vieille Dame n'ait pas honte de nous !

 

Cordialenent,

 

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.