En soutien à Gérald Darmanin (à bas les gauchiasses !)

Monsieur le Ministre,

En cette semaine difficile que vous vivez, mon intention première était de vous envoyer une lettre anonyme de soutien.

Cependant, que vaut une lettre anonyme à l’époque des réseaux sociaux. Le soutien doit être public. Il doit être publicité. Je sais les risques que je prends (je les prends en conscience) en vous apportant mon soutien plein et entier. Je publie cette lettre de soutien sur Médiapart. Une officine de sinistre réputation islamo-gauchiste qui par mesure de rétorsion ne se privera pas de me priver de mon droit à publier sur mon blog.

Cependant, les temps sont graves ! Vous êtes attaqué de toute part. Même vos mots sont outragés, martyrisés car vous osez libérer du carcan des lois nos valeureux policiers passés en une semaine du statut de tout puissants au statut infamant d’accusés.

Car enfin, de quoi sont accusés nos policiers ? D’avoir voulu faire une farce (certes de mauvais goût) a un producteur de musique , d’avoir éborgné, amputé, mis en garde à vue sans raison (pour de rire, comme le disent si bien les enfants). Eh bien oui ! Nos policiers ont de l’humour. Et toute cette lie de gauchiasses islamo-jambon-beurriste de leur dénier ce qui fait et a toujours fait la grandeur de la (F) Rance : la gauloiserie. Ils se donnent LE PEN d’être farceurs, ils sont récompensés par des insultes et les quolibets. Cela doit cesser.

Je ne suis qu’un simple citoyen, mais, et je m’excuse la trivialité : Ras le béret de ces moralisateurs, universitaires, intellectuels, penseurs, droits-de-l’hommistes et autres chancres qui pourrissent notre art de vivre à la (F)Rançaise et à la bonne franquette. Ras le bol de ces donneurs de leçons…

Notre police doit pouvoir continuer son office sans la pression de la plèbe. Notre police doit être libérée des entraves droit-de-l’hommiste.

Laissons à nos gardiens des traditions du tabassage le droit de perpétuer les valeurs de nos chers anciens tels tiers et le regretté papon.

Incidemment, je veux vous dénoncer BFM tv qui hier soir laissa la parole au gauchiste Besancenot qui toute honte bue se permit de citer un pseudo préfet « Grimaud » pour mieux attaquer les fondement de notre (F)Rance pour qui lallement est le seul préfet qui vaille. Il faudra rappeler à l’ordre drahi, exiger que ses journalistes n'invitent plus ce séditieux.

Espérant que vous lirez dans cette missive l’enthousiasme que nous partageons tous deux pour le portrait type que nous (F)Rançais blanc de peau, blond (ou blanchi par les ans) chérissons plus que tout !

 

Veuillez, agréer, l’expression de ma vénèr ation, Monsieur le Ministre.

 

Carland

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.