1. 3 décembre 2015, le verdict tombe, Jacqueline SAUVAGE doit effectuer les dix années de réclusion qui avaient été prononcées en première instance. Dix années assorties d'une peine de sureté de cinq ans.

    4 décembre 2015, Karine PLASSARD et Carole ARRIBAT lance sur la plate forme du site change.org une pétition appelant Monsieur le Président de la république François Hollande à la Grâce Présidentielle.

    6 décembre 2015, Sarah DURIEUX du site change.org contacte Karine PLASSARD et Carole ARRIBAT afin de réunir les deux pétitions et ainsi de s'unir dans un seul et même but : libérer Jacqueline Sauvage. Il n'aura fallu que quelques minutes pour que chacune accepte de se réunir.

    12 décembre 2015, premier rassemblement parisien organisé Place du Châtelet à Paris par Véronique GUEGANO et deux amies. Les trois femmes contactent, sans hésiter un seul instant, les co-initiatrices de la pétition. Elles seront présentes lors de ce rassemblement.

    Trois femmes qui ne se connaissaient pas, trois femmes unies dans un seul et même but. Trois femmes qui lancent, sans le savoir, ce qui va devenir la pétition sur un site internet à rassembler le plus grand nombres de signatures en un temps si court.

    Eva DARLAN, présente également au premier rassemblement parisien, initie un comité de soutien réunissant de nombreux artistes. Elle est aujourd'hui plus qu'impliquée dans cette action qui, pour elle, va bien au delà d'une simple conviction.

    La parlementaire, Valérie BOYER, lance également de son côté une pétition réunissant le milieu politique.

    23 janvier 2016 - Second rassemblement Place de la Bastille à Paris. Ce dernier retentira comme le déclencheur d'une prise de conscience nationale.

    24 janvier 2016 - Madame Anne HIDALGO est la première à se positionner publiquement sur la demande de grace.

    Le monde politique, porté par Valérie BOYER.

    Des artistes de tous horizons, politiques, chercheurs.... ont rejoint le comité de soutien d'Eva DARLAN, dont Madame Anne HIDALGO.

    Les français et françaises représenté(e)s par Carole ARRIBAT, Véronique GUEGANO et Karine PLASSARD

    Toutes ces femmes se sont unies et travaillent conjointement, en association avec Me TOMASINI et Me BONAGGIUNTA, pour qu'ensemble la liberation de Jacqueline SAUVAGE ne soit plus un espoir pour Sylvie, Carole et Fabienne (filles) mais bien une réalité et qu'enfin Madame Jacqueline SAUVAGE puisse être reconnue comme victime et non coupable.

     

    Unies nous sommes plus fortes, nous avancerons ensemble jusqu'à la libération de cette femme

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.