SALUT LES SERFS

la féodalité est morte mais son cadavre bouge encore. allez les serfs des temps modernes, souriez, bientôt la quille.

Le prix du lait s’effondre, les éleveurs sur les routes qui manifestent.

En vérité je vous le dis, j’ai la haine. 

Agriculteur quel beau métier. tu peux brasser des centaines de milliers d’euros chaque année. et oui, ça parait dingue. 100 000? une ferme lambda. 300 000, 600 000? une ferme laitière comme il en existe tant en france. et le dirigeant? il se paie combien?mais rien, c’est cela qui est amusant. il sera au RSA toute sa vie. à attendre la retraite. les plus impatients se pendront ou se tireront une balle dans la tête. je noircis le tableau? même pas ! le suicide est en passe de devenir la première cause de mortalité des actifs agricoles. parce qu’il y a un moment ou le gars se rend compte qu’il ne gère plus rien. qu’il travaille, dirige, paie, fait tourner pas mal de boites autour de lui, est créateur de matières premières, de richesses, et qu’il ne décide de rien. rien, rien. il ne fait pas ses prix. il attend que l’agro-industrie lui jette à la gueule le prix qu’elle daignera payer pour son travail. la coop lui dira combien il aura pour ses céréales. Son groupement lui annoncera qu’avec le lait de chine, et de Nouvelle-Zélande ben mon bon monsieur, faut pas rêver on va vous l’acheter moins cher.  le négociant en viande viendra lui chercher ses animaux en lui disant aussi que c’est la crise, pas de chance ! et l’agriculteur, il attend. il attend qu’on lui jette un peu de monnaie à la tête. sans oublier au passage de lui prélever une taxe sur ce qu’il vend, pour « organiser la filière (bovine, laitière, ovine, céréalière, au choix…) afin qu’elle défende ses intérêts au mieux » . les intérêts de qui, pardon j’ai pas bien compris? 

et moi il y a longtemps maintenant j’étais à l’école primaire. à la petite école de Saint-antoine, à l’isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse. une fois nous avons eu un cours d’histoire, et l’on nous a parlé des serfs et des seigneurs. et on nous a dit la chance que nous avions que la féodalité ait pris fin. C’était terrible, un seigneur tout puissant qui gérait la vie d’une foultitude d’hommes et de femmes. qui eux vivaient dans la peine et la misère, sans l’ombre d’une liberté. et qui regardaient l’opulence de leur maitre. le défendaient même… 

et donc ce temps là serait révolu? foutaises. 

la Féodalité est morte, mais son cadavre bouge encore. 

Parce que nous en sommes toujours là. asservis. encore et encore. 

bref reprenons. 

Vraiment paysan quel beau métier.  70. 80 heures par semaine. récup? congés payés? arrets maladie? vacances? quelle bonne blague. Un truc de gens de la ville. ça n’est plus dans leur vocabulaire? ça ne l’a même jamais été. travailler, tout le temps. tous les jours. du lundi au dimanche. l’exploit c’est de se dégager une demi-journée pour assister à un anniversaire, un mariage, un enterrement. bref un truc ou l’on boit un coup. 

non mais vraiment, je me permet d’insister, cultivateur, ou éleveur quel beau métier. 

d’ailleurs en ce moment ils manifestent ! vous avez vu?

Les éleveurs sont en crise. ah bon? 

les éleveurs manifestent. ah bon? 

ils se suicident. ah bon? 

Les supermarchés s'en cognent. En ce moment ils ont drolement bien géré, on trouve du porc à 2,50 €/kg. elle est pas belle la vie? alors pour les gens qui vont en acheter.. comment vous dire que vous mangez de la merde absolu, que vous vous empoisonnez joyeusement, ainsi que vos enfants assis à table, en toute tranquillité.. comment expliquez ça en restant cool. non, désolé impossible. c'est de la merde, c'est impossible de nourrir sainement un animal pour le vendre ce prix là. vous voyez chez LIDL la crème fraiche la moins chère? il y a écrit spécialité laitière. ils n'ont pas le droit d'appeler cela crème fraiche. car il s'agit de mélanger de la poudre de protéine de lait récupérée dans les résidus de l'industrie fromagère. et puis on y ajoute des épaississants bien sur ! et des arômes. miam. et bien les porcs industriels sont nourris de la même manière. le grain coute trop cher pour ensuite vendre une misère aux supermarchés. donc on extrait des résidus de soja ogm, on bricole avec des déchets de protéines pour leur donner un aliment qui les fait vite engraisser. vous imagineriez nourrir vos enfants avec de l'huile de friture? ah ils prendraient vite du poids. seraient-ils en bonne santé? pas sur. par contre ça coute pas cher l'huile de friture, c'est cool ! et si chez vous vous faites attention aux antibios parce que vous connaissez la phrase par coeur, hein. c'est pas automatique .. donc oubliez ça lorsque vous achetez de la viande dans les supermarchés. les porcs là sont sous antibios du jour de leur naissance jusqu'à leur mort. non stop. vous devriez regarder à quoi ressemble un élevage industriel. mais merde, arrêtez d'acheter ça. alors oui je sais, on va encore me sortir la tartine du bio c'est cher, certains n'en ont pas les moyens. mais j'en ai marre d'entendre ça. on a tous le choix non? on ne roule pas tous en Fiat panda, pourquoi? parce qu'on peut choisir de la meilleure came. on a pas tous des godasses en simili de la halle aux chaussures, parce qu'on peut aussi prendre des pompes en cuir et cela sera plus solide. Plus personne n'a de vieux Motorola de merde comme portable, pourtant ils marchent encore non nos vieux téléphones dans nos tiroirs? mais non car nous avons le choix d'en acheter un mieux. pour la bouffe c'est pareil. on a le choix entre de la merde qui engraisse ces actionnaires qui eux ne se risqueraient pas à avaler ces saloperies. ou de la nourriture saine, qui coûte plus chère. et vous trouvez ça normal ça de ne pas envisager d'avoir un vieux téléphone moisi, mais de manger de la nourriture moisie à la place? c'est normal d'acheter un iPhone à 600 € mais de dire qu'on en peut pas acheter un paquet de gâteau bio à ses gosses parce qu'il coute 0.80 ct de plus qu'un autre??? et on fait une belle photo de notre gosse en train de gouter avec des gâteaux pleins de produits chimiques sur notre super téléphone pour la mettre sur Instagram. wouaou. on a le choix. faut arrêter de se mentir. on peut choisir notre santé et celles de nos proches. avant de changer de téléphone, de sac, de chaussures. deux paquets par semaine, sur un mois ça ferait 6€ en plus. mais c'est le prix d'un magazine de merde pour les gosses avec une babiole en plastique chez le buraliste qu'on achète machinalement. et qui va finir à la poubelle une semaine après. et on ne peut pas faire le choix de privilégier l'alimentation? je vous assure, ça me rend dingue de voir les gens autour de moi manger de la merde, en disant "ah non mais je peux pas faire autrement" . Les voir s'empoisonner, et dépenser leur thune sur plein de conneries. notre santé, la santé de nos enfants ! 

 

Alors voilà, les éleveurs sont en crise. on en était là avant que je prenne un tour. alors peut-être passer en bio non? valoriser sa production en vente directe? pour travailler sur de plus petites surfaces, avec moins d'animaux mais gagner plus. et oeuvrer pour la sauvegarde de nos petites fermes, les faire vivre, laisser de la place aux copains autour et nourrir sainement la population alentour. Refuser d’être à la solde de Coops, de groupements, de supermarchés qui tirent les prix en dessous du cout de production. Ne pas se faire avoir par son vendeur de matériel pour investir toujours plus toujours plus gros, plus neuf, plus beau et y laisser toute sa trésorerie. Ne pas se laisser avoir par la course à l'hectare. reprendre sa calculette. se réveiller, reprendre le fil de ce qu'à été l'agriculture depuis la domestication du blé par l'homme. reprenez la main les paysans. arrêter d'être exploitant agricole. d'exploiter la terre ou les animaux. redevenez PAYSan. faites vivre votre pays, votre bout de terre.

et les consommateurs, reprenez le pouvoir quand vous faites vos courses. merde à la fin. et je sais que je radote. et tristement ça ne va pas aller en s'arrangeant.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.