L’innovation, persona non grata de la Refondation

Les 2 et 3 mai 2016, les Journées de la Refondation de l’École se dérouleront à Paris au Palais Brongniart avec ce titre : « L’école change avec vous ».

Dans quelques jours, les 2 et 3  mai 2016, les Journées de la Refondation de l’École se dérouleront à Paris au Palais Brongniart avec comme titre : « L’école change avec vous ».

Et pendant que les trois ministres de la Refondation se réjouiront, se satisferont des mesures qu’ils ont prises pour la Refondation, le Conseil national de l’innovation et de la réussite éducative – dit le CNIRÉ – se meurt dans la plus grande indifférence de la ministre de l'Education nationale et de son cabinet.

Le Conseil avait été installé le 19 avril 2013 en présence de Vincent Peillon et de George Pau-Langevin qui ne sera pas présente à l’ouverture de ces journées au côté des trois ministres, bien que ministre déléguée à la réussite éducative à l'époque. L'innovation et la réussite éducative ne sont vraiment plus à l'ordre du jour !

cnire-installation

« L’école change avec vous », les membres du CNIRÉ apprécieront ce slogan, eux qui travaillent depuis trois ans pour réfléchir à ce qui peut changer notre modèle éducatif si inégalitaire ! Ils rédigent des rapports qui ne sortent pas des tiroirs… et cette année ils n’ont même plus la possibilité de travailler. Les réunions de travail sont supprimées au fur et à mesure que les dates arrivent.

En ce 3 mai, anniversaire de la victoire du Front populaire, le comble de l’histoire est le lieu des plénières : l’auditorium baptisé pour ces journées Jean Zay. Lui qui a œuvré pour une véritable rénovation de l’école avec les « Instructions ministérielles de 1938 » et pour une politique culturelle populaire, c'est presque indécent ! 

Hasard historique ou choix volontaire ?

Le programme des journées

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.