Cécile des Bois
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 août 2022

Cécile des Bois
Abonné·e de Mediapart

Coup de gueule qui ne sera pas mis à la Une

C'est beau la nouvelle organisation des services publics, c'est beau comme un état qui ne respecte pas la loi, c'est beau comme tout le monde s'en fout, c'est beau comme Mediapart et son Club happy view, c'est beau comme des chimistes du cac40 ayant travaillé une bonne partie de leur vie pour le capital et qui brusquement changent de vie.

Cécile des Bois
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est beau la nouvelle organisation des services publics, c'est beau comme un état qui ne respecte pas la loi, c'est beau comme tout le monde s'en fout, c'est beau comme Mediapart et son Club happy view, c'est beau comme des chimistes du cac40 ayant travaillé une bonne partie de leur vie pour le capital et qui brusquement changent de vie, pour tout à coup devenir enfin vertueux en terme d'avenir, fustigeant alors les pauvres de ne pas en faire autant, c'est beau comme la France, le pays de l'homme blanc hétéro de pouvoir qui préfère le fraternel à l'humain, et à qui il manque un demi cerveau. C'est un peu l'histoire des baby boomers qui n'aideront pas les jeunes générations.
Quelle beauté capitalistique la nouvelle organisation des services publics pour l'obtention de nos droits, faut croire qu'ils jouent en bourse le montant de nos alloc, avant de daigner nous les donner avec des mois de retard pour le rsa, sans même permettre d'avoir une attestation de notre situation rsa pendant ces mois d'attente. Sans parler de la façon dont les agents visiblement à bout, nous répondent. Qu'attendent ils pour faire grève?! La peur de perdre son emploi en voyant comment ils traitent eux même les autres en situation de perte d'emploi?
En quoi sommes nous responsable de leur acceptation de la désorganisation?


Donc exit les avantages qu'on peut demander avec cette preuve qu'ils refusent de fournir avant que le rsa soit versé à la banque.
Ou alors quoi, le gouvernement de la destruction planétaire a mis mis des machines à la place et donc licencié tellement d'agent des service publiques que ça ne marche plus?
Sauf pour ceux qui vendent les machines et les logiciels dédiés.
Pourtant la loi oblige l'état à produire les docs quand on en a besoin, gros gros oubli, mais l'état se fout totalement de la loi.

Idem, Enedis a attendu que je parte en vacances pour installer Linky au mépris de la loi, malgré tous les recours légaux que j'avais pourtant déposés et dont ils avaient pourtant connaissance. Là aussi faudrait porter plainte et l'on sait déjà que ça ne mènera à rien sinon une perte de temps de vie supplémentaire.
Idem pour 2 amendes pour plus de 800 euros sans explication ni courrier me prévenant, une saisie directe sur mon compte remis à flot par une amie, le comble, c'est que je suis cycliste! Impossible donc matériellement que j'ai pris 2 amendes RATP.
Et là encore, il faut des recours, des lettres recommandées, payer et encore payer sans pour autant être en tort.
Je ne vous dis pas les recours qu'il faut pour récupérer ses sommes volées sur un compte, sommes qui étaient destinées aux loyers, prêtées par une amie. C'est quand m^me fou la maltraitance que l'état exerce contre moi, contre tout ceux qui sont au RSA j'imagine.
Parce que les pauvres n'ont pas les moyens financiers pour obtenir réparation, et qu'ils doivent choisir entre se plaindre de leurs droits bafoués ou survivre. Les riches ont des avocats, obtiennent des dédommagements pour les torts subis. Les pauvres subissent jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus.
Macron, faut croire qu'il est raccord pour le traitement des gens qui ne sont rien: ils n'auront rien,
ils peuvent crever dans l'indifférence générale pendant que d'autres dissertent de l'avenir de la planète tout en participant activement à sa destruction, utilisant des trottinettes à moteur, perdant bientôt l'usage de leurs jambes, espérant un crédit pour un 4x4, ayant déjà renoncé à l'usage de leur cerveau.
Qu'on enterre les déchets radioactifs dans leurs jardins.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Nucléaire : le gouvernement dégaine sa loi de relance de l’atome
Le gouvernement sort un projet de loi pour accélérer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires alors que plusieurs débats publics sont prévus dans les prochains mois pour discuter de la pertinence de la relance de l’atome en France. 
par Jade Lindgaard
Journal
Logement social : Macron au pied du mur
Après cinq ans de purge, les bailleurs sociaux espèrent un changement de cap pour ce nouveau quinquennat, alors que deux millions de personnes sont en attente d’un logement social. Les éléments budgétaires présentés lundi n’ont guère rassuré.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis