Liberté chérie

J'habite à Nice. Le système de vidéosurveillance est surnommé big brother par la police. Il y a même eu un test de reconnaissance faciale. Je ne crois pas à la perte de liberté avec le pass sanitaire.

Rien à rajouter au fait que je crois à la liberté perpétuelle en France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.