Mentir par amour : la douce-amère dynamique familiale

Billi qui vit à New York rejoint sa famille en Chine où sa grand-mère Nai Nai est diagnostiquée incurable. Toute la famille organise le mariage de l’un des leurs pour réunir tout le monde autour de Nai Nai en cachant à celle-ci son propre état de santé.

"L’Adieu" (The Farewell) de Lulu Wang © DR "L’Adieu" (The Farewell) de Lulu Wang © DR
Sortie DVD : L’Adieu de Lulu Wang

De l’intime d’une histoire autobiographique, la réalisatrice Lulu Wang offre une magnifique déclaration d’amour à la famille confrontée notamment au déracinement, aux métissages culturels et au poids des traditions. Dans la mise en scène de la famille on retrouve un peu de l’énergie qui animait le cultissime Little Miss Sunshine (Jonathan Dayton et Valerie Faris, 2006) devenu depuis le parangon du cinéma indépendant made in US. L’approche ici est en revanche plus mélodramatique compte tenu de l’annonce de la mort prochaine de la matriarche seule capable de réunir une famille chinoise dont les membres sont dispersés entre plusieurs pays. Ce contexte n’empêche nullement l’humour doux-amer dominant l’ensemble du film, avec quelques scènes reposant aussi bien sur du comique de situation comme sur l’énergie incroyable de Zhao Shuzhen interprétant ladite grand-mère face à sa petite-fille Billi à la fois énergique et forte comme un roc tout en restant intègre avec ses propres émotions. Les acteurs sont parfaits dans leurs interprétations et les connexions entre eux fonctionnent assez bien.

Même si la famille est l’enjeu du film, le scénario se concentre plus particulièrement sur le regard de Billi, alter ego de la réalisatrice et scénariste Lulu Wang, interprétée avec conviction par la rappeuse, animatrice de télévision et actrice Awkwafina. Apparaît alors la difficulté de devoir vivre entre deux mondes et conserver sans cesse une incomplétude alors que l’on n’a pas fini d’interroger ses racines et que celles-ci ont déjà disparues dans une Chine en pleine transformation à un rythme sans commune mesure par rapport à l’histoire multiséculaire de ce pays. La psychologie est quelque peu gommée au profit d’une mise en scène privilégiant l’atmosphère des personnages dans leurs difficultés sans chercher à les résoudre : ce qui importe à la réalisatrice est d’inviter à regarder dans les yeux chaque membre de sa famille malgré les différences faussement irréconciliables laissées par les générations et les frontières entre les pays.

 

 

l-adieu-dvd
L’Adieu
The Farewell
de Lulu Wang
Avec : Awkwafina (Billi Wang 比莉), Tzi Ma (Haiyan Wang 王海燕, le père de Billi), Diana Lin (Lu Jian 建, la mère de Billi), Zhao Shuzhen (Nai Nai, la grand-mère paternelle de Billi), Lu Hong (Little Nai Nai, la plus jeune sœur de la grand-mère de Billi), Jiang Yongbo (Haibin 海滨, frère aîné de Haiyan), Chen Han (Hao Hao, le fils de Haibin), Aoi Mizuhara (Aiko 子, la petite amie de Hao Hao), Zhang Jing (Yuping, le cousin de Haiyan), Li Xiang (tante Ling, la femme de Haibin), Yang Xuejian (M. Li), Jim Liu (le docteur Song)
USA, Chine – 2019.
Durée : 96 min
Sortie en salles (France) : 8 janvier 2020
Sortie France du DVD : 17 juin 2020
Format : 2,39 – Couleur
Langues : anglais, français, mandarin, japonais, italien - Sous-titres : français.
Éditeur : M6 Vidéo

Bonus :
Entretien avec la réalisatrice Lulu Wang
Entretien avec l'actrice Awkwafina 
Scènes coupées

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.