Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2210 Billets

5 Éditions

Billet de blog 2 sept. 2021

"Le Fils de l’épicière, le maire, le village et le monde" un film de Claire Simon

Le village ardéchois de Lussas s’est fait connaître du reste du pays et du monde depuis quelques décennies par l’organisation d’une manifestation qui défend le cinéma documentaire de création. Dans ce village de 1100 âmes, des jeunes s’installent aussi notamment dans une agriculture qui fait sens pour eux.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Le Fils de l’épicière, le maire, le village et le monde" de Claire Simon © Nour Films

Sortie nationale (France) du 1er septembre 2021 : Le Fils de l’épicière, le maire, le village et le monde de Claire Simon

Après la série documentaire de 10 fois 52 minutes intitulée Le Village consacrée à la vie dans le village de Lussas, Claire Simon en propose une version de 111 minutes pour le cinéma avec un titre très rohmérien : Le Fils de l’épicière, le maire, le village et le monde. L’art du récit dans le cinéma documentaire de Claire Simon est ici toujours à l’œuvre avec le choix de l’incarner par des personnages aux missions distinctes mais complémentaires, à savoir Jean-Marie Barbe le fondateur du festival de Lussas, Jean-Paul Roux le maire du village et Patrice Bauthéac, agriculteur et viticulteur. Ces trois destinées sont marquées par une vie passionnée qui les enracine dans leur village et en retour apporte à celui-ci sa sève nourricière tout le reste de l’année. C’est évidemment un grand hommage que Claire Simon présente à l’initiative de la manifestation de Lussas en réalisant ce film.

Elle rappelle aussi que son cinéma n’est possible qu’à travers le travail passionné de personnes enracinées dans leur territoire, à mille lieues de la centralisation du pouvoir politique, économique et médiatique qu’est Paris. Pour dépasser la dimension événementielle du festival les États généraux du film documentaire, Claire Simon a voulu suivre à la fois le temps qui passe et les défis de tout un chacun, notamment avec le projet d’une diffusion sur la plateforme numérique Tënk qui passe par la construction d’un grand bâtiment en béton. C’est celui-ci que la réalisatrice suit avec sa caméra comme le témoignage d’un écoulement du temps mais aussi d’une confirmation des efforts ardus de toute une équipe. Du cinéma documentaire, aux efforts politiques d’une mairie en passant par la ténacité des agriculteurs, il n’y a dès lors qu’un pas entre eux pour faire culture autant que société.

Le Fils de l’épicière, le maire, le village et le monde
de Claire Simon

Documentaire
111 minutes. France, 2020.
Couleur
Langue originale : français

Images : Claire Simon
Images additionnelles : Aurélien Py
Montage : Luc Forveille
Musique : Nicolas Repac
Son : Virgile van Ginneken, Elias Boukhebir, Nathalie Vidal, Aline Gavroy
Production : Rebecca Houzel (Petit à Petit Production)
Coproduction : Clin d’œil films, Les Films de la Caravane
Ventes internationales : Andana Films - Stephan Riguet, Grégory Bétend
Distributeur (France) : Nour Films

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey