"Le Journal d'une femme de chambre" de Jean Renoir

Célestine, engagée comme femme de chambre dans le château des Lanlaire en Normandie, rêve de quitter sa condition sociale et de s’élever en refusant l’amour des hommes qui l’ont conduit jusqu’ici à sa perte.

"Le Journal d'une femme de chambre" (The Diary of a Chambermaid) de Jean Renoir © Sidonis Calysta "Le Journal d'une femme de chambre" (The Diary of a Chambermaid) de Jean Renoir © Sidonis Calysta
Sortie du combo collector Blu-ray / DVD : Le Journal d'une femme de chambre de Jean Renoir

Considéré comme le meilleur film que Jean Renoir a réalisé à Hollywood, Le Journal d'une femme de chambre (The Diary of a Chambermaid) est l’adaptation du roman d’Octave Mirbeau. Le réalisateur français avait l’intention de mettre en scène depuis bien longtemps ce roman. Les rapports maîtres servants se profilent ici dans la continuité de La Règle du jeu (1939) mais avec une charge plus acide envers la haute bourgeoisie dégénérée et avec un personnage central joué par Paulette Goddard, également productrice du film, qui pourrait faire office ici d’héroïne féministe par son indépendance d’esprit si ne s’y collait, fiction hollywoodienne oblige, une histoire d’amour aussi artificielle qu’accessoire.

L’histoire reste peu commune et doit beaucoup à la ténacité de son réalisateur pour mener à bien son projet. Les personnages les plus sombres sont singulièrement fascinants, de la maîtresse rigide de maison jouée par Judith Anderson qui reprend une composition similaire à celle qu’elle avait dans Rebecca d’Alfred Hitchcock au valet nécrophile extrêmement inquiétant incarné avec conviction par Francis Lederer.

Les choix de mise en scène de Jean Renoir témoignent sans complexe de son goût pour une vision du monde théâtrale où les différentes classes sociales jouent leur partition dans une véritable folie furieuse et où la comédie pointe à plusieurs fois son nez alors que le drame social mâtiné de gothique est assurément l’enjeu de l’intrigue. Jean Renoir dans des décors entièrement tournés en studio rend mobile sa caméra pour embrasser à la fois ses personnages comme la foule en furie dans une scène de lynchage. Il s’agit sans doute à la fin de la Seconde Guerre mondiale de son film le plus cruel avec la mort d’innocents animaux et d’hommes dans des séquences témoignant de la violence propre à un milieu belliciste. Malgré les contraintes du studio et de la production, Jean Renoir réalisa un film honnête porté et encensé par Bertrand Tavernier et Jean-François Rauger dans leurs témoignages en bonus de cette riche édition également accompagnée d’un documentaire de près d’une heure sur Jean Renoir en Amérique. Le livret de près de 80 pages est rédigé avec un soin particulier par Pascal Mérigeau, biographe de Jean Renoir. Une belle édition pour un film à (re)découvrir.

 

 

le-journal-dune-femme-de-chambre-mediabook-thriller-polar-2999-eur
Le Journal d'une femme de chambre
The Diary of a Chambermaid
de Jean Renoir
Avec : Paulette Goddard (Célestine), Burgess Meredith (le capitaine Mauger), Hurd Hatfield (Georges Lanlaire), Francis Lederer (Joseph), Judith Anderson (Mme Lanlaire), Florence Bates (Rose), Irene Ryan (Louise), Reginald Owen (le capitaine Lanlaire), Almira Sessions (Marianne)
USA, 1946.
Durée : 86 min
Sortie en salles : France) : 9 juin 1948
Sortie France du combo collector Blu-ray / DVD + livre : 24 août 2021
Format : 1,37 – Noir & Blanc
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Sidonis Calysta

Bonus :
Livret de 80 pages écrit par Pascal Mérigeau et Charlotte Garson
Présentation de Bertrand Tavernier
Présentation de Jean-François Rauger
Documentaire de 59 minutes : Jean Renoir en Amérique

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.