Une expérience de deuil inscrite dans le corps social en Géorgie

Une famille en Géorgie se mobilise autour de l’un de ses membres récemment décédé : c’est le début d’un long cheminement de deuil.

Au sujet de l'édition DVD : Dites à mes amis que je suis mort de Nino Kirtadzé

Nino Kirtadzé est une conteuse discrète dans l’art du cinéma documentaire en dehors de ses prestations dans le cinéma de fiction en tant qu’actrice. Au fil de ses films en tant que réalisatrice depuis deux décennies, elle signe un portrait rare et intimiste de la Russie, en privilégiant la focale de l’intimité de la réalité locale. Dans ce documentaire de 2003, Nino Kirtadzé s’intéresse plus particulièrement à la culture du deuil et à sa mise en scène dans une famille géorgienne. La poésie particulière de cette forme de deuil si éloignée de ce qui se pratique notamment en France où l’expérience de la mort est toujours un profond tabou, est pleinement illustrée par le titre du film qui exprime le sens de la présence du défunt en train de faire ses adieux à ses proches pour trouver la paix de sa mort. Avec pudeur et subtilité, la caméra accompagne le deuil de toute cette famille, sans chercher à recueillir des témoignages mais en se contentant d’accompagner l’expérience forte de cette connexion entre les vivants et les morts pour toute la famille au fil des jours et des différents éléments de la mise en scène qui semble extrêmement codifiée et se vit dans une dimension sociale élargie. Nino Kirtadzé saisit avec une grande perspicacité le cinéma anthropologique avec autant de rigueur que d’humanité dans son expression comme par exemple dans le choix de faire débuter le film avec la scène inattendue d’une voiture invitée à entrée dans la pièce de vie d’une maison pour symboliser une entrée hors norme dans le foyer de toute une famille prise dans son quotidien. Nino Kirtadzé réussit à saisir et partager toute la singularité d’un deuil pour mieux interroger le rapport à la mort et à l’inscription de l’individu dans le corps social au présent.

 

 

71v-gyshucl-ac-sl1430
Dites à mes amis que je suis mort
de Nino Kirtadzé
France – 2003.
Durée : 86 min
Sortie en salles (France) : inédit
Sortie France du DVD : 5 octobre 2009
Couleur
Langue : géorgien - Sous-titres : français.
Éditeur : Doriane Films

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.