Mystique franco-cambodgienne

Au Cambodge, le chemin de Camille, jeune apprentie nonne d’une mission catholique, croise régulièrement celui de Sambath près des ruines d’Angkor.

"Le Chemin" de Jeanne Labrune © Épicentre Films "Le Chemin" de Jeanne Labrune © Épicentre Films

Sortie DVD : Le Chemin de Jeanne Labrune

Surprenant et énigmatique œuvre dans la filmographie de Jeanne Labrune après ses fantaisies discutées Sans queue ni tête (2010), Cause toujours! (2004), C'est le bouquet! (2002), Ça ira mieux demain (2000) que ce film tourné et fondamentalement inspiré au Cambodge ! Il s’agit d’une libre adaptation du roman de Michel Huriet La Fiancée du roi (1972) dont le récit se déroulait au Japon. Le lien de Jeanne Labrune au Cambodge est d’autant plus étroit que son film est coproduit par Rithy Panh et qu’elle travaille avec plusieurs proches collaborateurs du réalisateur de S21, la machine de mort khmère rouge : les acteurs Randal Douc, Somany Na et Agnès Sénémaud, la productrice Catherine Dussart, etc. On ne peut minorer le fait que l’association de Rithy Panh à ce film est un atout décisif lui évitant de se perdre dans des images exotiques superficielles autocentrées. Elle n’en manifeste pas moins sa position extérieure à la réalité sociohistorique cambodgienne et à cet égard, le choix d’Agathe Bonitzer pour le rôle principal est tout à fait pertinent car comme dans son interprétation de la Belle au bois dormant dans Belle dormant d’Adolfo Arrieta (2016), elle dégage ici une incarnation évanescente détachée du réalisme immédiat des lieux filmés, comme si son personnage était tout droit issu d’un conte de fée. D’ailleurs, son obstination à prendre un chemin interdit par la Mère Supérieure, fait d’elle un Petit Chaperon Rouge tenté de rencontrer la nature sauvage d’un loup qui prend les traits d’un charmant jeune homme, habité par les fantômes de l’histoire récente du Cambodge. Jeanne Labrune met en scène à la fois ce que lui inspire un pays qui porte encore les traces du génocide et le mysticisme panreligieux où se mélangent avec une grâce infinie catholicisme et bouddhisme. Déconcertant, le film invite chacun à trouver son chemin intérieur.

 

 

le-chemin-dvd
Le Chemin
de Jeanne Labrune
Avec : Agathe Bonitzer (Camille), Randal Douc (Sambath), Somany Na (Sorya), Agnès Sénémaud (la Mère Supérieure), Reap Chum (le médecin), Nhorgn Ty (l’accompagnateur de Camille)
France, Cambodge, 2017.
Durée : 87 min
Sortie en salles (France) : 6 septembre 2017
Sortie France du DVD : 6 février 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français, cambodgien - Sous-titres : anglais, français.
Éditeur : Épicentre Films
Bonus :
Entretien avec les acteurs : Agathe Bonitzer, Agnès Sénémaud, Randal Douc, Somany Na
Séquences inédites du film commentées par Jeanne Labrune :

  • « Cinéma et aveuglement »
  • « Vent et poussière »

Bio-filmographie de la réalisatrice
Galerie de photos commentée par Jeanne Labrune
Bande-annonce


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.