Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2312 Billets

5 Éditions

Billet de blog 3 juil. 2022

Festival La Rochelle Cinéma 2022 : "La Piscine" (Baseynat) de Binka Zhelyazkova

Bella qui s'apprête à recevoir son diplôme de fin d'études, plutôt que de « sortir » de chez sa mère, préfère « entrer dans la vie » et rencontre deux hommes plus âgés qu'elle : un architecte dont les projets sont en suspens et son fidèle ami ingénieur du son et clown excentrique.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"La Piscine" (Baseynat) de Binka Zhelyazkova © Malavida

50e édition Festival La Rochelle Cinéma 2022 : La Piscine de Binka Zhelyazkova

Si l'on met en regard Nous étions jeunes (A byahme mladi, 1961) et La Piscine (Baseynat, 1977), ces deux films, séparés dans le temps par l'équivalent d'une génération, questionnent ensemble la place désenchantée de la jeunesse bulgare. Du contexte historique précis de Nous étions jeunes, les préoccupations initiées dans La Piscine deviennent plus existentielles et métaphysiques, avec des personnages qui ne possèdent pas d'individualités marquées mais sont davantage des symboles de la répartition des rôles sociaux : la jeunesse plein de fougue, l'architecte de l'urbanisation désœuvré, le bouffon et la mère porte-parole de la propagande communiste.

Ici encore, dans cette organisation sociale, peu d'horizons pour que la société se projette même si à plusieurs reprises les personnages plongent leur regard sur l'ensemble de la capitale dont les toits de la ville s'étendent partout sans entrain. Il semble que la révolte traditionnelle de la jeunesse elle-même est étouffée par une bureaucratie vieillissante qui est notamment mise en scène autour d'une piscine comme symbole triste du dynamisme politique en cette seconde moitié des années 1970.

Le scénario original est quant à lui encore écrit avec la complicité de Hristo Ganev, ce qui contribue là aussi à multiplier les points de dialogue avec l'ensemble des œuvres de Binka Zhelyazkova.

Ce conte existentiel voisine avec le sens anarchiste de Marco Ferreri avec une singulière liberté de ton sous le joug d'un régime soviétique et Binka Zhelyazkova tricote avec une ingéniosité folle son propre rapport à sa contemporanéité.

La Piscine
Baseynat
de Binka Zhelyazkova
Fiction
148 minutes. Bulgarie, 1977.
Couleur
Langue originale : bulgare

Avec : Kosta Tsonev (Apostol), Yanina Kasheva (Bella), Kliment Denchev (Bufo), Tzvetana Maneva (Dora), Petar Slabakov, Georgi Kaloyanchev, Vassil Mihajlov, Stefan Stefanov, Olga Kircheva, Velika Kolarova, Zorka Georgieva, Vihar Stoychev, Kameliya Kostadinova, Elena Kuneva, Stefan Delchev, Milka Popangelova, Georgi Kishkilov, Tacho Tachev, Dimitar Tzonev, Nikola Chipriyanov, Dimitar Keranov, Stela Arnaudova, Lyuba Petrova, Kina Mutafova, Spas Spasov, Pavel Todorov, Mihail Slavov
Scénario : Hristo Ganev
Images : Ivaylo Trenchev
Montage : Madlena Dyakova
Son : Lubcho Petrov, Metodi Shterev
Musique : Simeon Pironkov
1re assistante réalisatrice : Lilyana Denkova
Décors : Mary-Terez Gospodinova
Costumes : Lyubka Madzharova
Maquillage : Agnes Kazasova
Scripte : Zdravka Lekova
Production : Boyana Film
Distributeur (France) : Malavida

Sortie salles (France) : printemps 2023

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon