Holmes ou l’intelligence déductive des poings

Sherlock Holmes et son fidèle compagnon le Dr John Watson parviennent à sauver une femme qui devait être sacrifiée lors de la cérémonie occulte organisée par Lord Henry Blackwood. Condamné à la pendaison, celui-ci semble avoir ressuscité pour commettre de nouveaux méfaits.

"Sherlock Holmes" de Guy Ritchie © Warner Bros. "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie © Warner Bros.
Sortie de l’Édition collector - 4K Ultra HD + Blu-ray : Sherlock Holmes de Guy Ritchie

Réputé pour ses mises en scène du monde des malfrats britanniques (Snatch), Guy Ritchie a accepté d’offrir une nouvelle adaptation au célèbre détective de Sir Conan Doyle en lui ajoutant une forte dose d’action, de mystères et de reconstitution du Londres de la fin du XIXe siècle. Guy Ritchie ne fait cependant pas trop mentir la source originale littéraire de Conan Doyle, puisque son Sherlock Holmes pratique un art martial évoqué dans les lignes écrites par l’auteur. Il y a en outre la volonté de la part de Guy Ritchie de respecter autant les personnages du célèbre auteur que la reconstitution précise de Londres.
Le légendaire talent de déduction de Sherlock Holmes est l’un des points forts du personnage, même si ce n’est pas le seul puisqu’il passe beaucoup de temps à se battre, prenant presqu’un malin plaisir à souffrir dans un rapport masochiste à son corps. Robert Downey Jr. Est particulièrement attentif à montrer les failles de son personnage, sans pour autant parler de sa dépendance à l’héroïne.
Alors que le film débutait avec un duo de choc, Watson est très vite écarté, malgré la bonne dynamique entre eux. Le scénario avec une singulière et intelligente subtilité laisse entendre la possibilité d’une relation homosexuelle entre Holmes et Watson, dont l’histoire présentée ici est celle d’une séparation douloureuse avec l’arrivée d’une rivale. Toutes ces nouvelles propositions d’interprétation du mythique personnage de détective privé offrent une saine modernité à cette adaptation.
Grosse production à la Joel Silver oblige, le scénario s’enferme hélas dans des situations trop attendues, comme le duel final sur un monument entre les deux personnages antagonistes, comme ce qu’a enseigné Hitchcock et que de nombreux scénaristes ont suivi aveuglément jusqu’à l’overdose. Les acteurs comme la mise en scène sont très appréciables, comme la bande-originale musicale signée Hans Zimmer toujours aussi dynamique et entraînante.

 

sherlock-holmes-blu-ray-4k-ultra-hd
Sherlock Holmes
de Guy Ritchie
Avec : Robert Downey Jr. (Sherlock Holmes), Jude Law (Dr John Watson), Rachel McAdams (Irène Adler), Mark Strong (Lord Henry Blackwood), Kelly Reilly (Mary Morstan), Eddie Marsan (l’inspecteur Lestrade), James Fox (Sir Thomas), Hans Matheson (Lord Coward), William Hope (John Standish), Robert Maillet (le géant face à Holmes), Bronagh Gallagher (la bohémienne), Robert Stone : le boxeur derrière la palissadeClive Russell (le capitaine TannerGeraldine James (Mme Hudson), William Houston (Constable Clark), David Garrick (McMurdo le boxeur), James A. Stephens (le commandant Philips), Ed Tolputt (le professeur Moriarty)
USA, Royaume-Uni, Allemagne, 2009.
Durée : 128 min
Sortie en salles (France) : 3 février 2010
Sortie France de l’Édition collector - 4K Ultra HD + Blu-ray : 16 septembre 2020
Format : 2,40 – Couleur
Éditeur : Warner Bros. Entertainment France
Bonus :
« Maximum Movie Mode » : Picture in picture, comparaison avec le storyboard, galerie photos, Focus points, chronologie… présentés par Guy Richie (VOST)
« Sherlock Holmes : réinventé » : comment Guy Richie et Robert Downey Jr. revisitent le personnage du détective légendaire et comment Downey se prépare pour le rôle (HD - 14’06” - VOST)
Accès BD Live : bonus exclusifs

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.