"Miracle à Santa Anna" (Miracle at St. Anna) un film de Spike Lee

En 1983, Hector Negron, un employé de la Poste, abat avec un pistolet allemand de la Seconde Guerre mondiale un homme à bout portant. Incarcéré, il révèle son expérience tragique en 1944 au sein de la 92e division d’infanterie de l’US Army composée exclusivement d’Afro-Américains surnommés les Buffalo Soldiers.

"Miracle à Santa Anna" (Miracle at St. Anna) de Spike Lee © LCJ "Miracle à Santa Anna" (Miracle at St. Anna) de Spike Lee © LCJ
Au sujet de la sortie Blu-ray : Miracle à Santa Anna de Spike Lee

Réalisé il y a maintenant presque quinze ans et n’ayant pu dans un premier temps connaître une sortie salles en France, Miracle à Santa Anna a connu dix ans plus tard, avec le retour en grâce de Spike Lee avec son film BlacKkKlansman (2018), une remise en avant bien que modeste. Au moment où Spike Lee présidera dans quelques semaines le festival de Cannes, il était bon de rappeler l’existence de cette édition Blu-ray de son film.

Le poids de la reconstitution historique et le classicisme extrême de la mise en scène empêchent le film d’atteindre la dynamique de ses autres œuvres mais il reste toujours avec Miracle à Santa Anna fidèle à son souci de représenter et questionner la place des Afro-Américains au sein de la société américaine. Il choisit ici d’adapter le roman de James McBride auquel il confie également l’écriture du scénario. La reconstitution historique est assez fidèle et l’on sent de la part de Spike Lee le souci de faire un grand film de guerre mais cette coproduction italo-américaine le dépasse. Le film assume pleinement son objectif de mémoire, notamment en rappelant le massacre des villageois de Sant'Anna di Stazzema en Toscane du 12 août 1944 et en rendant hommage aux soldats Afro-Américains méprisés par leur hiérarchie blanche et envoyés au combat comme chair à canon.

Les personnages qui composent l’unité de soldats comme du côté des civils italiens sont assez bien représentés avec des psychologies sur lesquelles le récit peut avancer. Spike Lee a eu la bonne idée, par souci de fidélité, de faire appel à des acteurs italiens pour jouer des personnages italiens et a respecté l’usage des différentes langues dans les dialogues. Il a également tenu à éviter tout manichéisme en présentant des bons et des mauvais dans chacun des camps (italien, allemand et américain).

La question de la légitimité pour les soldats Afro-Américains de défendre un pays qui les méprise est assez bien posée même si elle méritait d’être encore plus approfondie. Si les scènes de combats ne sont pas nombreuses, elles sont largement mises en scène pour justifier le statut de film de guerre même si leur issue importe peu dans un récit où l’on connaît le dénouement. Spike Lee signe certes un film mineur mais réalisé avec un véritable soin autour d’un sujet qui mérite attention et réflexion.

 

 

miracle-a-santa-anna-blu-ray
Miracle à Santa Anna
Miracle at St. Anna
de Spike Lee
Avec : Laz Alonso (le caporal Hector Negron), Derek Luke (le sergent Aubrey Stamps), Omar Benson Miller (Samuel « Sam » Train), Michael Ealy (le sergent Bishop Cummings), Pierfrancesco Favino (Peppi « The Great Butterfly » Grotta), Valentina Cervi (Renata), Matteo Sciabordi (Angelo Torancelli), John Turturro (Antonio « Tony » Ricci), Joseph Gordon-Levitt (Tim Boyle, le reporter), John Leguizamo (Enrico), Kerry Washington (Zana Wilder), Jan Pohl (le caporal Hans Brundt), Sergio Albelli (Rodolfo), Walton Goggins (le capitaine Nokes), Christian Berkel (le capitaine Eichholz), Waldemar Kobus (le colonel Pflueger), Robert John Burke (le général Ned Almond), Omari Hardwick (le commandant Huggs), John Hawkes (Herb Redneck), Alexandra Maria Lara (Axis Sally)
USA, 2008.
Durée : 156 min
Sortie en salles (France) : 26 septembre 2008
Sortie France du Blu-ray : 25 avril 2018
Format : 2,35 – Couleur
Langues : anglais, français, italien, allemand - Sous-titres : français.
Éditeur : LCJ Éditions

Bonus :
L’histoire la mémoire, 12août 1944
Santa-Anna de Stazzena : Le massacre
Bande-annonce
Scènes coupées
Galerie de photos

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.