Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2061 Billets

5 Éditions

Billet de blog 4 déc. 2021

Les Œillades d’Albi : "La Fracture" de Catherine Corsini

Des personnalités de classes sociales qui ne devaient jamais se rencontrer doivent cohabiter toute une nuit au service des urgences alors que les répressions policières contre les Gilets jaunes à l’extérieur tournent au film d’horreur et que l’hôpital public est dans un triste état.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

25e édition des Œillades 2021, le Festival du Film Francophone d’Albi : La Fracture de Catherine Corsini

Les films de Catherine Corsini se suivent mais ne se ressemblent pas, ce qui lui permet de ne jamais s’ennuyer dans sa mise en scène et de toucher au plus près la société contemporaine dans ses problématiques. Après l’adaptation parfaite du récit trouble et perturbant du roman autobiographique de Christina Angot dans Un amour impossible (2018) qui commençait à la fin des années 1950, Catherine Corsini revient à un récit on ne peut plus actuel. Si le sujet touche les enjeux politiques d’un corps social fracturé en France qui se retrouve lors des manifestations des Gilets jaunes, le temps du tournage amène à une autre réalité : celle d’une société confinée et éclatée, confrontée aux décisions politiques assassines de laisser mourir le service public. En effet, cette histoire située dans le contexte des manifestations des Gilets jaunes trouve un nouveau sens dans cette année de la pandémie en 2020 durant laquelle le film a été réalisé. La crise sanitaire n’a fait qu’accentuer l’état déplorable du service public en milieu hospitalier, forçant le personnel à se sacrifier pour le bien d’autrui sans que la politique gouvernementale ne change fondamentalement d’un iota.

"La Fracture" de Catherine Corsini © Le Pacte

Pour témoigner de tous ces sujets en hors-champ, Catherine Corsini part d’un événement autobiographique pour développer un récit de fiction à la dimension chorale autour du récit du couple de femmes privilégiées joué avec une implication parfaite par Valeria Bruni Tedeschi et Marina Foïs, un humble gilet jaune rêvant de démocratie, violemment réprimé sous les traits d’un explosif Pio Marmaï et enfin le parcours phénoménal de l’infirmière porté avec une force profonde et tranquille par Aissatou Diallo Sagna, une non actrice issue du milieu hospitalier. Ces trois parcours s’entrechoquent, s’embrassent et ne laissent jamais indifférent, chaque acteur.rice apportant sa touche personnelle entre drame et comédie dans la pure tradition de la comédie italienne des années 1970, notamment autour de la verve emportée de Valeria Bruni Tedeschi.

Encore un film qui réussit à saisir le pouls de la société dans son urgence, avec un discours autocritique de la part de la réalisatrice et de sa productrice dont le portrait est croqué autour du couple joué par Valeria Bruni Tedeschi et Marina Foïs. C’est là aussi un exercice profond d’honnêteté intellectuelle d’assumer ainsi son point de vue d’artiste en évoquant le sujet de la fracture sociale.

La Fracture
de Catherine Corsini

Fiction
98 minutes. France, 2021.
Couleur
Langue originale : français

Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Raphaëlle Catania dite Raf), Marina Foïs (Julie Bataille), Pio Marmaï (Yann Caron), Aissatou Diallo Sagna (Kim), Jean-Louis Coulloc'h (Laurent), Caroline Estremo (Pat), Cécile Boncourt (Blandine), Camille Sansterre (Élodie), Martin Laurens (Adrien), Ferdinand Perez (Eliott), Clément Cholet (l'interne sec), Ramzy Choukair (Hamza), Cécile Boncourt (Blandine)
Scénario : Catherine Corsini avec la collaboration de Laurette Polmanss et d'Agnès Feuvre
Photographie : Jeanne Lapoirie
Son : Nicolas Cantin
Décors : Toma Baquéni
Costumes : Rachel Raoult
Première assistante réalisation : Alexandra Denni
Scripte : Bénédicte Darblay
Direction de production : Angeline Massoni
Montage image : Frédéric Baillehaiche
Montage son : Fanny Martin
Montage des directs : Jeanne Delplancq
Mixage : Olivier Goinard
Musique originale : ROB
Productrice : Elisabeth Perez
Production déléguée : CHAZ Productions
Distributeur (France) : Le Pacte
Sortie salles (France) : 27 octobre 2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire