"Dans la gueule du loup" (The Mob) de Robert Parrish

Le détective Johnny Damico est poussé par sa hiérarchie à s’infiltrer dans le milieu des dockers sous une fausse identité afin de retrouver la trace de l’assassin qu’il a laissé échapper. Celui-ci n’est autre que Blackie Clegg, le chef d’une organisation pratiquant le racket à grande échelle.

"Dans la gueule du loup" (The Mob) de Robert Parrish © Sidonis Calysta "Dans la gueule du loup" (The Mob) de Robert Parrish © Sidonis Calysta
Sortie DVD : Dans la gueule du loup de Robert Parrish

En réalisant ce film au début des années 1950, Robert Parrish débute à la mise en scène après avoir été successivement acteur dans les années 1930 puis monteur dans les années 1940. Dans ce deuxième long métrage après L’Implacable ennemie (Cry Danger), il fait preuve d’une très grande efficacité en mettant en scène ce film noir. Il réunit un brillant casting au centre duquel évolue avec délectation la brillante interprétation de Broderick Crawford, qui se distingue des acteurs coutumiers des films d’action hollywoodiens par son charisme qu’il tire de son regard, aussi bien à l’aise dans le rôle du policier épris de son épouse que de sa face obscure lorsqu’il joue les malfrats à la violence rentrée qui n’a pas son pareil pour se faire respecter des hommes les plus vindicatifs.

Autour de lui évolue toute une pléiade d’acteurs extrêmement convaincants dont Ernest Borgnine et Charles Bronson (dans le rôle d’un docker non crédité au générique) qui continuaient à faire leurs premiers pas en tant qu’acteur devant une caméra. Le cadre humain est majoritairement masculin, mais les quelques rôles féminins n’ont rien de gratuit, même s’ils sont encore limités au rôle de faire valoir, car ils viennent requestionner la virilité du protagoniste, notamment dans un dernier plan qui clôt le film totalement déroutant, faisant un pied de nez au puritanisme étriqué ambiant.

L’enquête policière est menée avec une intrigue reposant sur la mystérieuse identité d’un assassin redoutable. Finalement, l’histoire est d’autant plus intéressante qu’il présente des personnages adeptes des doubles jeux, avec des policiers corrompus au service de la pègre, des policiers jouant les hors-la-loi antipathiques avec une réelle crédibilité, les garagistes trafiquant l’automobile au profit de la police, d’un malfrat caché sous l’identité d’un humble serveur de bar, une sage épouse de policier et sa sœur jouant les prostituées et se prenant finalement au jeu…

Derrière l’intrigue propre au film noir dont les codes sont fidèlement respectés avec le crime de rue sous une pluie battante, les règlements de compte entre hommes… se révèlent des portraits d’individus qui ne peuvent plus se contenter des rôles que leur a dessiné la société pour pouvoir s’y intégrer. C’est là en creux rappeler que le polar a pour objectif de faire plonger le public dans son attraction pour le monde du crime et des personnes qui naviguent au-delà des lois. Un film singulier et parfaitement réussi auxquels rendent un brillant hommage Bertrand Tavernier et François Guérif dans leurs analyses en guise de bonus de cette édition. Il faut noter à cet égard que Bertrand Tavernier est d’autant investi pour défendre ce film de Robert Parrish qu’il a coréalisé avec lui le dernier film de celui-ci en tant que réalisateur et qui fut en outre son unique expérience du documentaire : Mississippi Blues (1983).

 

 

3545020072066-vid
Dans la gueule du loup
The Mob
de Robert Parrish
Avec : Broderick Crawford (Johnny Damico), Betty Buehler (Mary Kiernan), Richard Kiley (Thomas Clancy), Otto Hulett (le lieutenant Banks), Matt Crowley (Smoothie), Walter Klavun (le sergent Bennion), Neville Brand (Gunner), Ernest Borgnine (Joe Castro), Tom Greenway (un technicien), Al Mellon (Joe, l'agent montant la garde), Richard Irving (le conducteur de voiture rôdant)
USA, 1951.
Durée : 87 min
Sortie en salles (France) : 5 décembre 1952
Sortie France du DVD : 6 avril 2021
Format : 1,33 – Noir & Blanc
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Sidonis Calysta
Collection : Film noir

Bonus :
Présentations de Bertrand Tavernier et François Guérif
Galerie photos
Trailer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.