Le poids des années de plomb sur l'Italie actuelle

En 2002 à Bologne, l'assassinat d'un professeur est revendiqué par un ancien groupe armé dont certains membres ont trouvé l'asile politique en France. Marco, ex militant de gauche, soupçonné d'avoir commandité le meurtre, doit prendre la fuite avec sa fille Viola.

"Après la guerre" d'Annarita Zambrano © DR "Après la guerre" d'Annarita Zambrano © DR

Sortie DVD : Après la guerre d'Annarita Zambrano

Le drame politique que signe ici la réalisatrice Annarita Zambrano s'inscrit parfaitement dans la tragédie grecque où la nouvelle génération hérite du poids des choix politiques de la génération qui la précède, sans pour autant avoir eu son mot à dire. La cinéaste s'affichant clairement dans une identité conjuguée italo-française, brode avec subtilité son scénario entre les deux pays, autour d'un exilé politique qui doit prendre soudainement la clandestinité avec sa fille adolescente aux portes de l'âge adulte, et sa famille en Italie qui subit violemment l'opprobre de la part du reste de la société. Dans ce contexte dramatique assez lourd, deux personnages féminins se trouvent au centre du récit : Viola, l'ado et Anna, la mère de famille, respectivement la fille et la sœur de l'homme recherché et traqué par la justice italienne. Chacune doit à sa manière supporter le fardeau familial, entre oppression et profonde compassion. C'est toute cette complexité relationnelle familiale qui définit l'individu dans la société contemporaine que réussit à mettre en scène Annarita Zambrano dans ce premier long métrage ambitieux. Cela passe par beaucoup de non-dits, paradoxalement de la part de personnages qui se définissent par leurs prises de paroles, qu'il s'agisse du père comme de la sœur de celui-ci, professeure de littérature. Le film a par ailleurs le notable intérêt de rappeler le traumatisme italien des « années de plomb » qui a plongé l'Italie dans un dégoût profond de l'engagement politique pour les décennies ultérieures jusqu'à aujourd'hui, laissant la place au néolibéralisme exacerbé incarné notamment par Berlusconi et consorts.

 

 

apres-la-guerre-dvd
Après la guerre
Dopo la guerra
d'Annarita Zambrano
Avec : Barbora Bobulova (Anna), Giuseppe Battiston (Marco Lamberti), Fabrizio Ferracane (Riccardo), Elisabetta Piccolomini (Teresa), Charlotte Cétaire (Viola), Marilyne Canto (Marianne), Jean-Marc Barr (Jérôme)
Italie, France, 2017.
Durée : 92 min
Sortie en salles (France) : 21 mars 2018
Sortie France du DVD : 21 août 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langue : italien - Sous-titres : français.
Éditeur : Pyramide Vidéo
Bonus :
2 courts métrages d'Annarita Zambrano :
Tre ore (2010)
Ophelia (2013)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.