Roger Planchon en trois longs métrages

Réunie en un seul et même coffret DVD : l'intégralité des longs métrages réalisés par Roger Planchon pour le cinéma, soit trois films de 1988 à 1998, pour cet homme de théâtre aux innombrables mises en scène.

"Lautrec" de Roger Planchon © Les Films du Losange "Lautrec" de Roger Planchon © Les Films du Losange

Sortie du coffret DVD : intégrale des films de Roger Planchon
Roger Planchon est avant tout un homme de théâtre même si ses goûts ont été depuis ses débuts construits avec le cinéma. Il a ainsi pu découvrir un tournage de cinéma dès les années 1950 alors qu'il n'avait pas encore trente ans en participant au tournage d'Un condamné à mort s'est échappé (1956) réalisé par Robert Bresson. C'est surtout dans le théâtre en œuvrant pour le Théâtre National Populaire (TNP) dans la ligne directe de Jean Vilar que Roger Planchon a traversé les décennies de la seconde moitié du XXe siècle, avant de réaliser sur dix ans trois films : Dandin (1988), Louis, enfant roi (1993) et Lautrec (1998). Si la filiation est évidente avec le théâtre dans l'adaptation de la pièce de Molière au même titre pour son premier film, les deux autres épousent aussi pleinement la mise en scène théâtrale avec un grand renfort de comédiens, de costumes, de chœurs d'individus accompagnant sans cesse les personnages principaux, le tout dans une atmosphère résolue de candeur confondante alors que les époques relatées sont pour le moins extrêmement troubles.
Les personnages sont tous des figures de l'enfant chargé de l'amour de leur mère qui les suit coûte que coûte dans le cadre surprotecteur d'un accompagnement économique sans réserve. Il en résulte que les personnages principaux traversent les époques avec la même naïveté qu'une mise en scène de comédie musicale. Aucun souci naturaliste ici, c'est bien au contraire la maturité d'un homme de théâtre qui offre au cinéma la traduction libre de son propre univers théâtral. La psychologie des personnages importe dès lors moins que le reflet des enjeux des personnages réels dans leur époque donnée. La candeur affichée jamais ne trompe car la souffrance humaine ne cesse de se multiplier au cours du récit. C'est un vrai parti prix cohérent qui se distingue encore de celui d'un autre homme dont l'inspiration est aussi forte au théâtre qu'au cinéma : Patrice Chéreau. En effet, ici, dans ses trois films Roger Planchon assume pleinement sa base théâtrale et se contente de transposer sa véritable inspiration pour le cinéma, en évitant aussi tout naturalisme dans ses représentations. C'est aussi pour cela qu'il est cohérent que ses films soient réalisés avec un grand nombre d'acteurs.
La fin de l'innocence est toujours douloureuse pour ses personnages pourtant au cœur direct de la douloureuse réalité. Prenant le contre-point du biopic informatif, Roger Planchon livre son regard d'homme de théâtre sur des hommes de spectacle, qu'il s'agisse d'un paysan cherchant à être noble, un futur roi qui cherche à capter toute l'attention de la scène théâtrale du pouvoir ou encore le goût pour le spectacle et sa représentation pour le peintre Lautrec. Il y a ainsi une forte cohérence thématique entre ces trois films et leur choix de mise en scène très similaires entre eux. L'édition de ce coffret DVD constitue ainsi un bel hommage à un homme de théâtre qui s'est fait son cinéma !

 

Dandin
réalisé par Roger Planchon
Avec : Claude Brasseur (Georges Dandin), Zabou Breitman (Angélique), Daniel Gélin (Monsieur de Sotenville), Nelly Borgeaud (Madame de Sotenville), Jean-Claude Adelin (Clitandre), Évelyne Buyle (Claudine), Marco Bisson (Lubin), Vincent Garanger (Colin), Marie Pillet (une sorcière), Philippine Leroy-Beaulieu (la tragédienne), Martine Merri (une sorcière)
France, 1988.
Durée : 113 min
Sortie en salles (France) : 20 janvier 1988

Louis, enfant roi
réalisé par Roger Planchon
Avec : Maxime Mansion (Louis XIV), Jocelyn Quivrin (Philippe, duc d'Anjou), Paolo Graziosi (Mazarin), Carmen Maura (Anne d'Autriche), Hervé Briaux (Gaston d'Orléans), Serge Dupire (le Grand Condé), Régis Royer (Conti), Michèle Laroque (la duchesse de Longueville), Aurélien Recoing (Gondi, coadjuteur de Retz), Isabelle Gélinas (la duchesse de Châtillon), Brigitte Catillon (la duchesse de Chevreuse), Irina Dalle (la Grande Mademoiselle), Carlo Brandt (François de La Rochefoucauld), Roger Planchon (un domestique, préposé au pot de pisse), Marcel Bozonnet (le fantôme de Louis XIII), Laurent Gamelon (Descouches), Maurice Barrier (François de Comminges, comte de Guitaut), Vanessa Wagner (Charlotte de Chevreuse), Isabelle Renauld (Madame de Beauvais), Max Vialle (Valot), Élodie Frenck (la servante aux grands pieds), Michèle Gleizer (Madame de Noirols), Thierry Bosc (Turenne)
France, 1993.
Durée : 160 min
Sortie en salles (France) : 20 avril 1993

Lautrec
réalisé par Roger Planchon
Avec : Régis Royer (Henri de Toulouse-Lautrec), Elsa Zylberstein (Suzanne Valadon), Anémone (la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec), Claude Rich (le comte Alphonse de Toulouse-Lautrec), Micha Lescot (Gabriel de Céleyran), Claire Borotra (Hélène), Hélène Babu (La Goulue), Jean-Marie Bigard (Aristide Bruant), Vanessa Guedj (Marie Charlet), Éric Civanyan (l'évêque), Philippe Clay (Auguste Renoir), Karel Vingerhoets (Vincent van Gogh), Victor Garrivier (Edgar Degas), Rosette (la patronne de la blanchisserie), Nicolas Moreau (Émile Bernard), Juliette Deschamps (Jeanne), Élodie Frenck (M'dame Fourre-Tout / P'tite Pomme)
France, 1998.
Durée : 125 min
Sortie en salles (France) : 9 septembre 1998


thumbnail
Sortie France du coffret DVD : 5 mars 2019
Couleur
Langues : français - Sous-titres : anglais, français.
Éditeur : Doriane Films
Bonus :
Extrait de l’émission "Théâtre d’aujourd’hui", 35’ - réalisé par Jean Mailland.
Livret de 16 pages illustré - Entretien avec Roger Planchon par Claude Gauteur publié dans Les Cahiers du Cinéma, numéro 129 - 1962
Pages de Tournage du film "Lautrec", 52’ - 1996 - Réalisé par Françoise Etchegaray



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.