L'aventure ou le nouveau souffle du documentaire en solitaire

Ian Lipinski est un navigateur passionné qui a concouru à la traversée Mini Transat en 2013, 2015 et 2017 et dont il remporta les deux dernières années. Dans ce documentaire d'aventures, Léa Rinaldi propose de suivre des aventuriers des mers contemporains inédits.

"Sillages" de Léa Rinaldi © Aléa Films "Sillages" de Léa Rinaldi © Aléa Films

Sortie nationale (France) du 12 juin 2019 : Sillages de Léa Rinaldi

La traversée en solitaire de navigateurs sur un bateau de 6,50 m, sans communication avec la terre est une expérience physique et psychologique hors du commun, que la cinéaste Léa Rinaldi a réussi à mettre en scène. Elle suit plus particulièrement Ian Lipinski, deux fois vainqueur de la Mini Transat en 2015 et 2017, à travers les images de sa caméra, devenue pour le navigateur moderne son journal de bord. Dans son sillage, la cinéaste a également obtenu les vidéos tournées en solitaire des autres concurrents qui n'ont de concurrents que le nom puisque la solidarité dans l'épreuve est ici de mise. Récoltant tous ces extraits audiovisuels qui sont autant de bribes d'une longue et éprouvante traversée, sur trois années distinctes, Léa Rinaldi a brodé un récit d'aventure fascinant comme peu de réalisateurs osent actuellement expérimenter, insufflant le souffle de l'aventure qui d'habitude est le monopole de la fiction.
Au plus près des navigateurs avec leur journal intime vidéo, le film invite à vivre l'expérience sensorielle et physique de ces hommes et femmes bien décidés à éprouver leur sensation d'existence en dehors de ce qui fait habituellement une société humaine : la convivialité sur terre, par exemple. Avec subtilité et pudeur, ce documentaire fait entrer au cœur des motivations de ces humbles aventuriers modernes des eaux, sans passer par l'échange sous formes d'entretiens face caméra. Le film devient une profonde expérience de cinéma où Léa Rinaldi trouve son inspiration pour créer un film à partir des seuls matériaux dont elle dispose, en humble et patiente archéologue soucieuse de reconstituer un récit passé.
Le travail de montage et de post-production est considérable et la chef d'orchestre Léa Rinaldi affirme ici une impressionnante indépendance créative à divers niveaux de la réalisation du film en tant que scénariste, chef opératrice, réalisatrice, productrice et à présent distributrice de son propre film. Le portrait de cette traversée en solitaire est ainsi également celle de Léa Rinaldi qui trouve dans le portrait qu'elle fait de Ian Lipinski un parfait alter ego.

 

 

2786520
Sillages
de Léa Rinaldi

Documentaire
90 minutes. France, 2019.
Couleur
Langue originale : français

Scénario : Léa Rinaldi
Images : Léa Rinaldi
Montage : Aurélien Manya
Montage son : Clément Maléo, Raymi Morales-Brès
Musique : PurpleSound Marc Doisne Thomas Wargny
Son : Clément Maléo
Production : Aléa Films
Coproduction : Theta TSU, E-Founders, Air Caraïbes, DV Mobile et PurpleSound

Productrice : Léa Rinaldi
Distributeur (France) : Aléa Films

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.