Quand Tobe Hooper adaptait Stephen King pour la télévision

Dans la ville de Salem, des événements étranges se produisent autour d’une maison à la réputation démoniaque. L’écrivain Ben Mears débarqué ici dans les lieux de son enfance pour mener son enquête afin de nourrir sa prochaine fiction.

"Les Vampires de Salem" (Salem’s Lot) réalisé par Tobe Hooper © Warner Bros. "Les Vampires de Salem" (Salem’s Lot) réalisé par Tobe Hooper © Warner Bros.

Sortie Blu-ray : Les Vampires de Salem de Tobe Hooper

En 1979 Tobe Hopper a déjà réalisé son film culte Massacre à la tronçonneuse quelques années plus tôt et se voit proposer l’adaptation du roman de Stephen King intitulé Salem. L’écrivain avait alors au cinéma à cette époque le vent en poupe ayant eu droit à l’adaptation personnelle de Stanley Kubrick de Shining. De Tobe Hopper, on pouvait s’attendre à des grands moments d’effroi mais il semble que la représentation de la terreur soit plus limitée pour la télévision que pour le cinéma. En effet, ce film qui a également été diffusé dans les salles de cinéma dans une version plus courte, est à l’origine une mini série télévisée diffusée sur CBS. Le récit prend ainsi le temps de se mettre en place et de présenter différents personnages avant le développement progressif d’une ville prise en étau par une épidémie de personnes contaminées par un vampire débarqué dans son cercueil dans une maison à la sombre réputation. Au centre de l’intrigue, il manque un personnage fort (voire même plusieurs dans un récit choral) pour porter l’attention et la complicité : l’écrivain qui est une figure récurrente dans les récits de Stephen King est certes incarné avec conviction par David Soul mais n’inspire pas le moindre intérêt, qu’il s’agisse dans son interprétation non crédible d’un écrivain, comme du poids traumatique de son enfance passée dans cette ville. Le personnage le plus intéressant est le serviteur du vampire interprété par l’excellent James Mason toujours très inquiétant dans le rôle du vieil antiquaire distingué et au flegme certain mais le film lui réserve aussi une place amoindrie. Les amateurs d’horreur ne trouveront que peu de moments où la peur serait une véritable sensation qui innerverait le récit. L’implication de Tobe Hooper à la mise en scène est soit paresseuse, soit empêchée, comme la place non aboutie de James Mason : c’est lui qui capte toute l’attention et pourtant rien ne lui est offert pour développer son personnage. Il reste une galerie de personnages brossés dans leurs suffisances et leurs non aboutissements pour décrire une réalité sociale quelque peu endormie à Salem mais non moins traumatisante.

 

 

vampires-de-salem-stephenking-bluray-steelbook-1
Les Vampires de Salem
Salem’s Lot
réalisé par Tobe Hooper
Avec : David Soul (Ben Mears), James Mason (Richard K. Straker), Lance Kerwin (Mark Petrie), Bonnie Bedelia (Susan Norton), Lew Ayres (Jason Burke), Reggie Nalder (Kurt Barlow), Ed Flanders (Dr Bill Norton), James Gallery (le père Donald Callahan), Fred Willard (Larry Crockett), Julie Cobb (Bonnie Sawyer), Kenneth McMillan (le shérif Parkins Gillespie), Geoffrey Lewis (Mike Ryerson), Marie Windsor (Eva Miller), Bonnie Bartlett (Ann Norton), George Dzundza (Cully Sawyer), Elisha Cook Jr. (Gordon "Weasel" Phillips), Clarissa Kaye (Marjorie Glick), Barbara Babcock (June Petrie), Brad Savage (Danny Glick), Ronnie Scribner (Ralphie Glick)

USA, 1979.
Durée : 183 min
Sortie en salles (France) : 10 septembre 1980
Sortie France du Blu-ray : 2 octobre 2019
Format : 1,78 – Couleur
Éditeur : Warner Bros.

Bonus :
Commentaire audio de Tobe Hooper
Bande-annonce originale

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.