"Deixe me" un spectacle de la compagnie Subliminati Corporation

"Deixe me" est un spectacle de la compagnie Subliminati Corporation qui était présenté jeudi 8 août 2019 dans le cadre de la programmation officielle de la 34e édition du festival L'été de Vaour.

"Deixe me" un spectacle de la compagnie Subliminati Corporation © Sébastien Armengol "Deixe me" un spectacle de la compagnie Subliminati Corporation © Sébastien Armengol


Quatre personnages antagoniques se meuvent sur scène et au-delà dans une chorégraphie qui livre un miroir aux mouvements du monde contemporain.

Quatre corps occupent la scène en dansant, dans l'attente sur chaise, en forme de tortue camouflée façon militaire ou dans une inquiétude rigide. Ce quatuor de comédiens, acrobates, danseurs s'ingénie à dresser par l'absurde un état du monde des individualités inquiétées par un ordre où la guerre est un moteur destructeur sans fin. Il y a dans la complicité savoureuse de ce quatuor à l'humour déjanté et absurde quelque chose de l'énergie des Monty Python à se permettre toutes les audaces les plus folles pour tourner en dérision notre époque moderne, qu'il s'agisse de l'homme multipliant les expériences de développement personnel exotique et supra exotique, ou la technologie du téléphone portable qui rythme le moindre pas de chacun. Chaque scénette s'inscrit dans un récit au long court où chacune joue au mieux du pouvoir de la métaphore pour toucher un sujet plus large que le seul évoqué sur scène. Avec subtilité dans la mise en scène de leurs intentions, est mise en question la liberté individuelle dans un monde où chacun est tenté de s'affranchir pour gagner une nouvelle liberté mais qui en agissant, retombe dans une nouvelle servitude comme l'illustre la scène des portables qui guident des chaussures performantes. Le sens cultivé de l'absurde est capable ici de s'adresser aussi bien à son propre spectacle qu'à la disposition intellectuelle critique que l'on peut en faire à travers cette scène où deux critiques se confrontent à un metteur en scène pendant qu'un homme en maillot de bain féminin multicolore exécute une chorégraphie à la fois classique et déjantée en arrière plan.
Les chorégraphies sont aussi riches que les dialogues savoureux, le tout mis au service d'un sens de l'absurde servi avec une grande finesse.



 

Auteurs-Interprètes : Mikel Ayala, Romain Delavoipière, Aude Martos, Maël Tebibi

Co mise en scène : Virginie Baes

Création lumière : Thomas Bourreau

Régie générale : Mathilde Pachot

Production-diffusion : Sarah Barreda

Administration : Les Thérèses

Crédit photo : Sébastien Armengol

 

Coproductions et résidences : Théâtre des Franciscains (Béziers) ; La Cascade Pôle national des arts du cirque Auvergne Rhônes Alpes ; Projet bénéficiaire du dispositif Fonds de création du projet de coopération transfrontalière De Mar a Mar, dans le cadre du POCTEFA ; La Verrerie d’Alès / Pôle National Cirque OCCITANIE

Soutiens en résidence : Le Carré magique Pôle national des arts du cirque en Bretagne ; l’Espace Germinal à Fosses ; La Faïencerie-théâtre Creil Chambly ; La Cité du Cirque Le Mans, Hameka Fabrique des arts de la rue – Communauté d’Agglomération Pays Basque, Harrobia (Bilbao)

Soutiens : La Grainerie, fabrique des arts du cirque et de l’itinérance, Balma, Toulouse Métropôle ; CIRCA Pôle National Cirque, Auch, Gers, Occitanie ; Archaos Pôle National Cirque, Centre culturel – Mairie de Ramonville, CIAM Université de Toulouse

Soutiens institutionnels : DRAC Midi-Pyrénées, Ville de Toulouse, Région Occitanie Pyrénées Méditerranée



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.