"Infidel" un film de Cyrus Nowrasteh

Doug Rawlins, blogueur chrétien prosélyte américain, part donner une conférence au Caire où il se fait kidnapper par un groupe islamiste armé. Alors que les représentants du département des USA préfèrent éviter tout incident diplomatique, l’épouse de Doug part à sa recherche quand elle découvre qu’il est retenu en Iran.

"Infidel" de Cyrus Nowrasteh © SAJE Distribution "Infidel" de Cyrus Nowrasteh © SAJE Distribution
Sortie DVD : Infidel de Cyrus Nowrasteh

De la mention « inspiré de faits réels », le réalisateur et scénariste Cyrus Nowrasteh ne garde rien d’autre qu’un argument marketing pour sous-entendre une réalité politique cachée. Il s’agit là d’une adaptation libre de l’interprétation de la géopolitique et de la société iranienne qui devient le grand ennemi de la foi chrétienne à la fois pour Cyrus Nowrasteh et l’acteur principal Jim Caviezel, tous deux ardents et fervents catholiques prosélytes. L’acteur avait déjà tourné pour Cyrus Nowrasteh dans La Lapidation de Soraya M. (The Stoning of Soraya M., 2008) qui se déroulait déjà en Iran pour en dénoncer les usages inhumains. Jim Caviezel après avoir incarné le rôle-titre de La Passion du Christ (2004, Mel Gibson) poursuit son exploration christique avec ici une nouvelle figure christique fanatique de foi jusqu’au risque d’en perdre la vie, témoignant que l’amour de son Dieu est plus puissant que celle de son épouse et de leur enfant qu’ils n’ont pu avoir. Le film ne cache ainsi pas son propre prosélytisme religieux, au détriment malheureusement d’une découverte de la réalité sociale et politique de l’Iran, mélangeant sans complexes terrorisme extrémisme proche de la franche de Daesh avec le Hezbollah et surtout l’Iran comme le grand méchant qui tire toutes les rênes. Le choc des civilisations est bien défendu ici au profit du christianisme malgré les promesses initiales dans les premières séquences d’œcuménisme.

Certes, le réalisateur a voulu rendre hommage à tous les Américains kidnappés et retenus en Iran dont leur propre gouvernement ne semble guère soucieux de les voir retrouver leur liberté. Après Le Jeune Messie (The Young Messiah, 2016), Cyrus Nowrasteh poursuit ses actes de foi de propagande chrétienne au cinéma avec un réductionnisme inquiétant quant à la singularité de vie des peuples non chrétiens. Il en résulte un film qui témoigne sans complexe de la ferveur religieuse à travers les outils du récit d’action mainstream. Comme les années 1980 sont passées, on évite malgré tout la confrontation testostéronée à la manière d’un personnage joué par Chuck Norris à l’égard des prétendus ennemis de la glorieuse nation des USA, en offrant à une femme, marquée malgré tout par une crise de foi, l’option de racheter ses fautes en suivant le chemin de croix de son époux.

 

 

infidel-dvd
Infidel
de Cyrus Nowrasteh
Avec : Jim Caviezel (Doug Rawlins), Claudia Karvan (Elizabeth Rawlins), Hal Ozsan (Ramzi), Stelio Savante (Pierre Barthes), Aly Kassem (Javid), Bijan Daneshmand (Dr. Hossein Tehrani), Isabelle Adriani (Maria Landi), J.R. Cacia (sergent Knebel), Nadeem Srouji (Larijani), Noor Taher (Meena), Rula Khoury (la journaliste)
USA, 2019.
Durée : 104 min
Sortie en salles (France) : 14 juillet 2021
Sortie France du DVD : 19 août 2021
Format : 2,35 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : SAJE Distribution

Bonus :
Bandes-annonces

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.