Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2020 Billets

5 Éditions

Billet de blog 9 nov. 2018

Crise du héros made in US dans les années 1960

Suite au crash d'un avion mortel, une enquête est menée. Le bouc émissaire est trouvé en la personne du pilote mais son meilleur ami, vice-président de la compagnie aérienne, est là pour le défendre.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Le Crash mystérieux" de Ralph Nelson © Les Films du Paradoxe

Sortie DVD : Le Crash mystérieux de Ralph Nelson

Si ce n'est pas le premier film hollywoodien qui parle d'une catastrophe aérienne, il précède du moins la grande vague du genre qui déferla dans les années 1970. Il ne s'agit pas pour autant d'un film catastrophe qui reposerait intégralement sur le suspens de l'accident potentiel. Ici, le film commence avec la destruction de l'avion qui ne laisse qu'un unique survivant et se poursuit sur une enquête. Il se rapproche en cela du Sully de Clint Eastwood où le pilote de l'avion, d'abord considéré comme un héros national devient l'objet de l'opprobre générale en fonction des intérêts des uns et des autres. Le pilote ici incarné par Rod Taylor, est un héros de la guerre, comme son fidèle ami joué par Glenn Ford. Les héros de la guerre sont ici en crise, certains sont devenus alcooliques et d'autres poursuivent inlassablement de vivre dans les airs à défaut de s'installer sur terre où ils n'ont trouver leur place notamment dans une famille. Le personnage du capitaine Jack Savage est la figure masculine virile, séducteur et aventurier impénitent, qui est questionné tout au long du film. C'est alors les premières années de la guerre du Vietnam et du traumatisme national que constitue l'assassinat de la figure masculine emblématique du pays : le président Kennedy. Le film porte toute cette part d'ombre qui est malheureusement abandonnée en cours de récit pour satisfaire le produit filmique non réflexif. Il était intéressant de voir une enquête menée à coups de flash-backs qui sont autant de témoignages distincts sur la personnalité dudit pilote décédé incriminé. Sa mémoire sera sauve et la conscience nationale préservée, soignant le symptôme de cette décennie de crise aux USA sans pour autant traiter frontalement la cause de cette crise. En cela, le film manque son ambition pour parler du traumatisme pourtant latent de son époque.

Le Crash mystérieux
Fate is the hunter
de Ralph Nelson
Avec : Glenn Ford (Sam Mc Bane), Nancy Kwan (Sally Fraser), Rod Taylor (le capitaine Jack Savage), Suzanne Pleshette (Martha Webster), Nehemiah Persoff (Ben Sawyer), Robert J. Wilke (Stillman), Max Showalter (Dan Crawford)
USA, 1964.
Durée : 106 min
Sortie en salles (France) : 12 mai 1965
Sortie France du DVD : 10 octobre 2018
Noir & Blanc
Langue : anglais - Sous-titres : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky