Crise du héros made in US dans les années 1960

Suite au crash d'un avion mortel, une enquête est menée. Le bouc émissaire est trouvé en la personne du pilote mais son meilleur ami, vice-président de la compagnie aérienne, est là pour le défendre.

"Le Crash mystérieux" de Ralph Nelson © Les Films du Paradoxe "Le Crash mystérieux" de Ralph Nelson © Les Films du Paradoxe

Sortie DVD : Le Crash mystérieux de Ralph Nelson

Si ce n'est pas le premier film hollywoodien qui parle d'une catastrophe aérienne, il précède du moins la grande vague du genre qui déferla dans les années 1970. Il ne s'agit pas pour autant d'un film catastrophe qui reposerait intégralement sur le suspens de l'accident potentiel. Ici, le film commence avec la destruction de l'avion qui ne laisse qu'un unique survivant et se poursuit sur une enquête. Il se rapproche en cela du Sully de Clint Eastwood où le pilote de l'avion, d'abord considéré comme un héros national devient l'objet de l'opprobre générale en fonction des intérêts des uns et des autres. Le pilote ici incarné par Rod Taylor, est un héros de la guerre, comme son fidèle ami joué par Glenn Ford. Les héros de la guerre sont ici en crise, certains sont devenus alcooliques et d'autres poursuivent inlassablement de vivre dans les airs à défaut de s'installer sur terre où ils n'ont trouver leur place notamment dans une famille. Le personnage du capitaine Jack Savage est la figure masculine virile, séducteur et aventurier impénitent, qui est questionné tout au long du film. C'est alors les premières années de la guerre du Vietnam et du traumatisme national que constitue l'assassinat de la figure masculine emblématique du pays : le président Kennedy. Le film porte toute cette part d'ombre qui est malheureusement abandonnée en cours de récit pour satisfaire le produit filmique non réflexif. Il était intéressant de voir une enquête menée à coups de flash-backs qui sont autant de témoignages distincts sur la personnalité dudit pilote décédé incriminé. Sa mémoire sera sauve et la conscience nationale préservée, soignant le symptôme de cette décennie de crise aux USA sans pour autant traiter frontalement la cause de cette crise. En cela, le film manque son ambition pour parler du traumatisme pourtant latent de son époque.

 

 

71b14aa1dil-sl1181
Le Crash mystérieux
Fate is the hunter
de Ralph Nelson
Avec : Glenn Ford (Sam Mc Bane), Nancy Kwan (Sally Fraser), Rod Taylor (le capitaine Jack Savage), Suzanne Pleshette (Martha Webster), Nehemiah Persoff (Ben Sawyer), Robert J. Wilke (Stillman), Max Showalter (Dan Crawford)
USA, 1964.
Durée : 106 min
Sortie en salles (France) : 12 mai 1965
Sortie France du DVD : 10 octobre 2018
Noir & Blanc
Langue : anglais - Sous-titres : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.