Angela Schanelec 1991-2007 en 7 films

Une opportunité rare est enfin offerte de découvrir Angela Schanelec qui a participé à lancer une nouvelle vague du cinéma allemand dans les années 1990. Ce coffret contient 4 longs et 3 courts métrages réalisés entre 1991 et 2007.

"Après-midi" (Nachmittag) d’Angela Schanelec © Shellac "Après-midi" (Nachmittag) d’Angela Schanelec © Shellac
Sortie du coffret DVD : Angela Schanelec 1991-2007 - 4 films : Le Bonheur de ma sœur + Des places dans les villes + Marseille + Après-midi

Les éditions Shellac poursuivent leur passion inlassable pour mettre en valeur l’univers des auteurs incontournables du cinéma contemporain avec ce coffret consacré à la cinéaste allemande Angela Schanelec. Ce travail éditorial est d’autant essentiel que parmi ses 15 films (longs et courts compris), seul Marseille (2003) a bénéficié d’une sortie dans les salles en France.

Au fil de ses films, Angela Schanelec a développé une mise en scène et des thématiques qui lui sont propres, même si les influences sont nombreuses qu’il s’agisse du cycle de femmes à la dérive initiée par les films de Chantal Akerman, en passant par la force de congruence des situations métaphysiques les plus profondes dans les scènes prosaïques du quotidien chères à La Maman et la putain de Jean Eustache, à l’économie de moyen et aux effets de mise en scène extrêmement précis de Yasujiro Ozu. Chacun de ses films plonge dans le quotidien morne, fait de doutes et d’incertitudes où les éclairs lumineux d’un soleil d’été sont systématiquement bannis, à l’exception malgré tout de Nachmittag (2007) qui constitue à divers points de vue une véritable transition dans sa filmographie et qui conclut ici le cycle présenté dans ce coffret.

L’amour est questionné sans cesse par les personnages d’Angela Schanelec, avec un poids dramatique qui ne cède jamais à la facilité de la fatalité afin de mieux correspondre à la logique de la quotidienneté. La cinéaste fait œuvre de désacralisation du récit classique pour proposer une troisième voie entre hiératisme réaliste et extravagance fictionnelle. Dans cette morne radiographie de ses contemporains, l’analyse n’est cependant pas faite au scalpel à la manière de Michael Haneke : Angela Schanelec préfère prendre en considération le temps dans lequel sont installés ses personnages comme un personnage à part entière qui initie un dialogue profond dont nul ne peut échapper à l’influence sourde.

Dans une logique de perception « laïque » du réel au centre duquel se trouve l’humanité dans toute la profondeur de sa quête éperdue de sens, le chaos n’est qu’apparent pour les personnages d’Angela Schanelec, qui vont et viennent entre la France et l’Allemagne dans Marseille et Des places dans les villes (Plätze in Städten), comme entre deux femmes dans Le Bonheur de ma sœur (Das Glück meiner Schwester) ou encore dans une famille déstructurée dans Nachmittag. C’est peu dire que la cinéaste met en valeur en le révélant un quotidien rarement mis en scène où les codes de représentations familiales garant de l’ordre social volent littéralement en éclats. La filmographie présente dans ce coffret d’Angela Schanelec pourrait à cet égard pleinement s’accaparer le titre du premier film de Chantal Akerman : Saute ma ville (1968) ! Un univers singulier dont les récits conçus comme des juxtapositions d’événements fortuits qui évacuent l’intervention de la logique démiurgique dans l’écriture du scénario, offre une réflexion ouverte et inépuisable sur le sens de la narration au cinéma.

 

 

81nbikidftl-ac-sl1500
Le Bonheur de ma sœur
Das Glück meiner Schwester
d’Angela Schanelec
Avec : Anna Bolk (Ariane), Katharina Linder (Nina), Michael Maertens (Richard), Wolfgang Michael (Christian), Angela Schanelec (Isabel)
Allemagne, 1995.
Durée : 80 min
Sortie en salles (France) : inédit
 

Des places dans les villes
Plätze in Städten
d’Angela Schanelec
Avec : Sophie Aigner (Mimmi), Vincent Branchet (Yves), Katharina Eckerfeld (la petite amie de Mimmi), Martin Jackowski (Christoph), Kammer (la mère de Mimmi), Jérôme Robart (Nicolas), Tobias Langhoff, Marie-Lou Sellem, Michael Sideris
Allemagne, 1998.
Durée : 120 min
Sortie en salles (France) : inédit

 

Marseille
d’Angela Schanelec
Avec : Maren Eggert (Sophie), Marie-Lou Sellem (Hanna), Alexis Loret (Pierre), Devid Striesow (Ivan), Emily Atef (Zelda), Louis Schanelec (Anton)
Allemagne, France, 2003.
Durée : 92 min
Sortie en salles (France) : 9 février 2005

Après-midi
Nachmittag
d’Angela Schanelec
Avec : Irka Zett (Konstantin), Miriam Horwitz (Agnes), Angela Schanelec (Irene), Fritz Schediwy (Alex), Mark Waschke (Max), Agnes Schanelec (Mimmi)
Allemagne, 2007.
Durée : 97 min
Sortie en salles (France) : inédit

 

Sortie France du coffret DVD : 17 mars 2021
Couleur
Langue : allemand - Sous-titres : français.
Éditeur : Shellac

Bonus :
· 3 courts-métrages :
Une belle couleur jaune (Schöne gelbe Farbe) - 1991 (5 min)
Loin (Weit entfernt) - 1991 (9 min)
Prague, mars 92 (Prag, März 92) - 1992 (15 min)

Dans le livret :
Entretien avec Angela Schanelec
Textes rédigés par Marie Hermann - FIDMarseille

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.