Portrait littéraire de Witold Gombrowicz

Une évocation de la vie littéraire de l'écrivain polonais Witold Gombrowicz à travers la lecture de ses livres et les lieux qu'il a côtoyés.

Au sujet de l'édition DVD : Witold Gombrowicz d'Andrzej Wolski

Réalisé pour la télévision dans le cadre de la collection « Un siècle d'écrivains » dirigée par Bernard Rapp, ce documentaire réalisé par Andrzej Wolski en 2000 est une invitation sans prétention de découvrir un auteur, en suivant sa vie de sa tendre enfance à sa mort. Le réalisateur propose un récit construit sur le montage de prises de vue actuelles des lieux que l'écrivain a traversé, de la Pologne de son enfance, à l'Argentine de son exil à partir de l'occupation allemande puis soviétique et vingt-quatre ans plus tard à la France où il passe les dernières années de sa vie. Parfois apparaissent aussi des photographies présentant l'écrivain, le tout accompagné en voix off d'une narratrice pour l'enchaînement des événements et de la voix d'Andrzej Seweryn de la Comédie Française pour les extraits des livres autobiographiques de Witold Gombrowicz. Le comédien interprète ainsi l'écrivain et lui donne une présence forte en confrontation avec les images. Tourné pour la télévision, l'image apparaît pixelisée projetée sur grand écran mais reste un témoignage fort d'un écrivain qui a notamment influencé Milan Kundera. Le documentaire invite à l'introspection le spectateur pour rendre compte de cette sensibilité propre à l'écrivain. Le réalisateur avait par ailleurs une décennie plus tôt tenté d'approcher l'univers de l'écrivain avec son film Moi, Gombrowicz (1989, 52 min) et a réalisé, toujours pour la télévision, d'autres portraits d'artistes : Czeslaw Milosz (1993, 52 min) et Wajda, une leçon de cinéma (2016, 52 min).

 

 

witoldgombrowicz
Witold Gombrowicz
d'Andrzej Wolski
France, 2000.
Durée : 52 min
Sortie France du DVD : 25 janvier 2016
Format : 1,33 – Couleur
Langues : français, polonais - Sous-titres : anglais.
Éditeur : Doriane Films

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.