Sherlock Holmes, porte-étendard de la folie émancipatrice

Justin Playfair se prend pour Sherlock Holmes et fait preuve d'un sens hallucinant de la déduction. Son frère aimerait bien le faire interner pour avoir la main sur la fortune familiale et fait appel au docteur Mildred Watson afin de diagnostiquer son état.

"Le Rivage oublié" (They Might Be Giants) réalisé par Anthony Harvey © Les Films du Paradoxe "Le Rivage oublié" (They Might Be Giants) réalisé par Anthony Harvey © Les Films du Paradoxe
Au sujet de l'édition DVD : Le Rivage oublié d'Anthony Harvey

La vie recèle toujours d'étonnantes curiosités comme l'histoire du cinéma elle-même et ce film réalisé au début des années 1970 en atteste. Dans un esprit british propre au Free Cinema qui prône la révolte et la contestation à l'égard des rigueurs d'une société figée sur elle-même, la folie d'un homme qui se prend pour Sherlock Holmes devient un acte de subversion où la prétendue normalité n'a pas d'autres enjeux que d'agrandir un capital et réprimer la marginalité. Or, très vite Sherlock Holmes va devenir le porte étendard des marginaux qui réclament leur propre place légitime dans la société.
C'est la fraîcheur de ce récit stimulant qui touche encore, plusieurs décennies après sa réalisation, notamment autour de l'interprétation phénoménale d'un George C. Scott tout juste sorti de son interprétation plus cérémoniale mais non moins riche de Patton sous la direction de Franklin J. Schaffner. Les enjeux du film sont bien modestes mais fait à la marginalité une ode puissante non négligeable. Même si le film est tourné à New York avec une équipe américaine, le film semble se confondre avec l'identité britannique de son metteur en scène. Comme si Anthony Harvey entrait discrètement dans un nouveau pays de cinéma avec son univers personnel, partageant son regard british sur New York à travers notamment un célèbre personnage fictif anglais né de l'imagination de Sir Arthur Conan Doyle ! À noter qu'Anthony Harvey est le monteur de deux films de Stanley Kubrick : Lolita et surtout Dr Folamour où joue George C. Scott. Entre le film de Kubrick et celui d'Anthony Harvey, George C. Scott fait en effet preuve d'une autodérision gratifiante qui porte l'ensemble du film aux dépends malgré tout de Joanne Woodward un peu réduite au rôle de faire-valoir féminin malgré la singularité de son personnage.

 

le-rivage-oublie-dvd
Le Rivage oublié
They Might Be Giants
réalisé par Anthony Harvey
Avec : George C. Scott (Justin Playfair), Joanne Woodward (docteur Mildred Watson), Jack Gilford (Wilbur Peabody), Lester Rawlins (Blevins Playfair), Al Lewis (le messager), Rue McClanahan (Daisy Playfair), Ron Weyand (docteur Strauss), Oliver Clark (M. Small), Theresa Merritt (Peggy), Jenny Egan (Miss Finch), Frances Fuller (Mrs. Bagg)
USA, 1971.
Durée : 98 min
Sortie en salles (France) : 9 août 1972
Sortie France du DVD : 15 février 2019
Format : 1,85 – Couleur
Langue : anglais - Sous-titres : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.